Une histoire sur la base de NCIS changeant complètement du moule habituel...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Jeu 25 Fév - 20:27

J'entendais ses mots mais j'étais trop faible. Je gémissais de douleur la tête voulant me fendre. Bien que c'était moins pire il n'en reste pas moins que j'avais cette douleur lancinante qui me cognait le cerveau comme une masse. Je sentais Luna virevolter autour de moi inquiète comme une femme amoureuse l'était. Je gémissait en sentant le froid sur moi, j'avais l'impression de bruler de l'intérieur. Elle me parla inquiète, triste, paniquée. Ce ne devait pas se passer ainsi. J'aurais dû sortir indemne de cette affrontement, lui retourné au confin de l'enfer. J'ouvris les yeux lentement trop d'effort, trop d'énergie pour se simple geste. Les cheveux humides me collait au front. Ma petite perle qui tentait de me sauver, il y a longtemps que je n'étais plus sauvé.

Mes paupières se refermèrent lentement. J'avais de la difficulté à déglutir encore une fois je tentai de faire l'effort ultime d'ouvrir les yeux pendant qu'elle m'implorait de revenir, de ne pas mourir et la laisser seule. Luna ma petite perle... il y a longtemps que j'aurais dû rejoindre cet enfer mais tu as simplement rallonger ma sentence. Douce sentence ou j'avais eu l'illusion que je serais tranquille avec toi mener une vie presque normale.


Réveille-toi! J'ouvris les yeux en prenant une grande inspiration comme si j'avais été maintenu sous l'eau trop longtemps. Putin... il était mort la même nuit qu'il l'a demander en mariage! Je sentis la joue humide de Luna sou ma main et je tournai un regard vers elle. Pendant de longues minutes je ne dis rien regardant son regard à la fois triste, et désolé. Je me redressai lentement et la pris contre moi vide d'énergie.

- Je suis désolé... Ça va aller maintenant. Arrête... je suis là. Je suis là Luna..

Ainsi le démon qui avait tuer mon ancien moi était Nikolaï. Je l'avais rarement vu mais cherchait-il à m'anéantir de nouveau? Après tout j'étais la parfaite incarnation de John. C'était pour ça que je sentais presque son regard me percer l'âme quand je le croisais. Je maintenais mon amie contre moi. Elle sembla s'accrocher à moi presque comme si elle voulait se sauver d'un naufrage. Je relevai les yeux et vit la porte entre ouverte de Mick qui me regardait à la fois apeuré et en colère


J'ouvris les yeux et vis les yeux bleus de ma petite perle de lune. Si elle savait qu'elle ne pouvait plus rien pour moi elle serait anéantie. J'étais là simplement étendu sur le dos et elle par-dessus moi pleurant sur moi. Ses larmes mouillait son visage de porcelaine. J'aurais tant voulu la prendre contre moi et lui envoyer une vanne pourrie mais je n'avais pas la force de le faire.

- Luna... je t'aime... je t'attendrais au-delà du temps et je fouillerais... les enfers pour te retrouver...

Ma respiration était difficile une boule dans la gorge, je savais que le temps viendrait où ma vie quitterait mon corps. Je n'étais plus capable de me battre Nikolaï ayant anéanti cette dernière chose en moi.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Jeu 25 Fév - 22:59


Je pleurais, je haletais tellement. Il avait ouvert les yeux pour mieux les refermer quelques secondes plus tard… Je ne savais pas ce que ce démon lui avait fait, mais il n’était pas loin d’en mourir… Je continuais de le supplier de ne pas mourir, de rester en vie que ce n’était pas ainsi qu’il devait mourir… J’étais persuadée que ce démon avait d’autres projets pour John…

« Tu n’as pas le droit de mourir maintenant ! On doit se marier et fonder une famille !!! Accroches toi à cela bordel ! »

Fis-je en hurlant par-delà mes larmes…

Quand Jack revint, je sentis une grosse charge de douleurs s’en aller. C’est comme si ses tatouages n’avaient jamais brûlés ma peau… Il se redressa en prenant de grandes brassées d’air, je l’ai aidé du mieux que je pouvais en l’encourageant, en frottant son dos… J’ai eu un soulagement énorme, mais je ne pouvais pas m’empêcher de pleurer… Ainsi, il savait, il savait qui était le meurtrier de mon fiancé. Je sentis sa main sur ma joue déchirée par les larmes qui creusaient des sillons de maquillage coulant. Il me prit fortement dans ses bras et je m’agrippai à lui, souffrant milles morts.

Les yeux de John finirent par s’ouvrir… Il était tellement faible… Mais il vivait ses derniers instants je le sentais. Il ne pouvait pas mourir maintenant ! Pas maintenant ! Pas alors que nous touchions du bout des doigts d’un bonheur sans failles. Ce qui me dit me déchira le cœur, non il sentait son dernier instant, il ne pouvait pas me laisser comme ça, sans rien ! Il respirait tellement difficilement… Bientôt tout allait finir… Mais je ne pouvais pas le concevoir, non pas sans me battre pour lui !

« Tais-toi ! Tu ne vas pas mourir !!! Tu n’en as pas le droit !!!! Cramponnes toi mon ange, il t’a peut être épuisé, mais il ne t’a pas tout enlevé… *je prends sa main et je la pose sur mon cœur* Notre amour, c’est une énergie inépuisable ! Nous sommes ensembles envers et contre tout ! Sers-toi de ce lien, sers-toi de cet amour pour me revenir ! »

J’étais en panique, je pense qu’il se préparait à sa mort, mais moi pas ! Je n’avais plus aucune solution, à part celle-là… Je lui ai fait signe que j’allais revenir et à vitesse vampirique je suis allée dans la cuisine, je me suis coupée le poignet, j’ai laissé un fond de verre couler, un bon fond de verre, et j’ai coupé avec son Whisky préféré qui allait anihiler le goût métallique du sang. Puis je me suis servie un verre sans  sang, ma plaie déjà refermée et je suis allée dans la chambre… Je l’ai doucement calé contre moi… J’ai levé nos verres…

« Notre dernier… Toast… Je t’aime… Tellement John… Je te retrouverais… Ou que tu sois, Je ne t’oublierais jamais… Mon amour… »

Je l’aide à boire son verre… pendant quelques minutes, Il appréciait même dans son état ce dernier toast avec moi… Mais je culpabilisais d’avoir dû recourir à une telle méthode… Mais c’était la seule… Le temps passe, les deux verres se vident. L’alcool allait lui calmer la douleur et à son réveil après ce qu’il pensait être sa mort… Il ne serait plus en danger de mort… Il serait, qu’une moitié de vampire, sans le besoin en sang… Il allait être sauvé et nous allions pouvoir partir en vacances…

Dans la réalité, je me suis soudainement arrêtée de pleurer... J'étais dans le cou de Jack et j'ai senti... J'ai reniflé... Il devait se demander ce que je faisais... cet odeur... Quelque chose de tellement discret mais reconnaissable pour quelqu'un comme moi qui se tenait aussi près... Une odeur métallique, mais tellement légère que personne ne pourrait la sentir... Je me redresse et je sèche mes larmes...

-Jack... Je l'ai transformé en vampire... Enfin pas tout à fait, je l'ai ramené à la vie... La première fois grâce à mon sang... Tu porte l'odeur métallique, celle qui ne la quittait plus... Avant sa mort... Tu... Tu es son digne successeur... Tu es... Presque prêt...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Ven 26 Fév - 2:50

- Lu...na... Je... plus... de force...

J'étais faible à faire peur, elle devait me laisser partir les forces m'abandonnaient tellement. Penser à notre mariage, notre future famille. Si elle savait comment je voulais lui donner tout ceci mais présentement ce que se démon m'avait fait avait annuler tout les plan. Je fermai les yeux et presque aussitôt elle me revint m'offrant un verre de whisky. Elle m'aida à m'asseoir, ou du moins lever la tête. Plus jamais je ne gouterais ce whisky merveilleux. Plus jamais je ne la verrai. Plus jamais je ne caresserais sa peau de satin et voir ses petites étoiles briller dans ses grand yeux d'azur. Plus jamais je serais à ses côtés. Elle devra continuer sa route seule, sans moi. Elle aurait tout de moi même mon coeur. J'irais en enfer je l'attendrais patiemment comme tout homme qui attend l'amour de sa vie. Je calai le verre à petite gorgée si je pouvais retarder un peu la mort au moins en buvant un dernier verre. Effectivement j'étais reconnaissant de se dernier toast avec elle, dernier toast avec la seule personne que j'ai jamais aimé. Sa main étant proche je la glissai sur la sienne trop faible pour serrer les doigts. Mes yeux étaient dans les siens essayant par le regard de calmer sa peine, ses larmes. Pauvre chérie, je ne voulais pas ça.... je voulais te voir heureuse à jamais et à mes côtés...

Elle s'accrocha à moi pleurant à chaude larmes celui qu'elle était censé marier et à lui jurer un amour infini. Elle chuchota dans mon cou mais je ne comprenait pas tout me contentant d'essayer de la calmer, sécher ses larmes. Ses doigts étaient crispés et entre ses doigts il y avait ma chemise qu'elle tenait comme rempart à la réalité. Mon coeur se tordait de la savoir aussi triste. Tant de souvenirs l'assaillaient! soudainement elle arrêta de pleurer reniflant mon cou. Je fronçai les sourcils mais je fus plus surpris quand elle me regarda étonnée. Je me reculai d'elle un instant en fronçant les sourcils elle me disait quoi là? Je secouai la tête refusant de croire ce que j'entendais.

- Tu me dis quoi là? Que je suis un... vampire? Je...

Je ne trouvais rien à dire trop sous le choc. Ça faisait trop là en même temps. J'avais presque envie de redevenir humain tout à coup.


Je bus la dernière gorgée après l'avoir laisser de longues minutes dans ma bouche sentant tout les parfum sur ma langue. Je reposai la tête lentement lourde de cet alcool. Je regardai une dernière fois Luna me sentant partir je lui fis un sourire tendre et fermai les yeux. Ainsi c'était comme ça mourir... c'était comme si on s'endormait. au moins je ne mourrais pas dans d'atroce souffrance. de plus si j'avais su ce que Luna avait fait j'aurais refuser le verre qu'elle m'avait tendu ou même de le boire entièrement.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Ven 26 Fév - 15:18

-Wooow !!! Non pas toi ! Constantine ! Uniquement lui…

Je lui ai donc raconté comment j’avais dû utiliser un subterfuge pour le sauver une première fois, mais il allait deviner de lui-même qu’il était quand même mort, même plusieurs mois après. Je lui ai donc dit qu’il était parfaitement humain… Enfin presque, mais vampire, cela il ne l’était pas… Je lui ai dit que Constantine malgré tous ses pouvoirs étaient un mortel. Un humain qui peut mourir de maladie ou d’une balle… A part les dons qu’il avait, il était parfaitement humain…

Il buvait tranquillement, ce qui devait être son dernier verre. Mon cœur se déchirait en mille morceaux alors qu’il dressa un dernier regard vers moi avec un léger sourire, il referma les yeux et perdit son sourire, il se laissa aller doucement… Je l’ai reposé sur l’oreiller doucement et j’ai déposé un long baiser sur ses lèvres…

« Dors mon amour… Je t’aimerai toujours… Je te chercherais, dans ce monde ou dans un autre… Et je te ramènerais à moi… Même si je dois en payer un fort tribut…. »

Au moins si ma stratégie n’avait pas marché, il s’endort sans souffrances… Je me suis mise à pleurer sur son torse en hurlant de douleur. Ca et me massacrer le cœur, c’était pareil. J’hurlais tous nos projets à l’eau… Les yeux parfois rivés sur l’alliance et la sienne… Il en avait déjà une, il s’en était pris une j’en suis sûre… Petite boîte posée sur la table du canapé… Je l’ai prise… Et je lui ai mise en lui jurant que nous serons toujours unis, dans la mort ou dans la vie, celle-ci ou une autre… Je lui ai dit que même si dans l’autre vie il n’était plus mien, je lui jurais de toujours resté près de lui…. J’ai pleuré une bonne partie de la nuit avant de finir par le couvrir doucement des draps en priant pour que mon idée ait fonctionné. J’ai erré un long moment dans son appartement, touchant ses affaires, rangeant son armement et ses runes, presque militairement dans son sac, comme s’il allait repartir dès qu’il allait être levé… J’ai nettoyé son gros calibre avec soin comme s’il allait resservir dans la journée pour nous protéger… Je monte dans sa chambre, la chambre qu’on partageait, j’avais des images de nos folles nuits, ou les nuits douces… Je revoyais sa demande en passant dans la cuisine… Je pleurais à chaudes larmes, silencieusement. Une fois dans la chambre, il y avait sa gourmette, et son pendentif qui était son petit grigri porte-bonheur… Je lui avais offert. Je commençais à avoir les jambes en coton d’émotions mais il fallait que je tienne bon. J’ai regardé son placard, tout était sur cintre parfaitement rangé… Je me suis allongée sur le lit respirant à pleins poumons son oreiller… J’ai dû dormir une ou deux heures à sa place pour me laisser penser que c’était moi qui était partie…

Je suis redescendue, sa gourmette et son pendentif dans une main, serrant une de ses vestes de l’autre, m’imprégnant de son parfum dès que je recommençais à pleurer. Je me suis assise à côté de son chevet… Je lui ai mise sa gourmette et son pendentif… Et j’ai pris sa main… Fébrile.

Dans la réalité, je lui ai raconté tout cela… En serrant mes bras contre moi comme si j’avais encore sa veste dans mes bras…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Sam 27 Fév - 8:44

Ah bien au moins elle me rassurait je n'étais pas un vampire. Mais n'empêche que ça fous les jetons quand quelqu'un vous dit ça. Je restai assis sur le carrelage priant que rien d'autre n'arrive. Déjà la douleur dans le crâne. Je l'écoutai attentivement en la regardant plonger des ses souvenirs douloureux. Je comprenais tellement sa douleur pour être passé par là tellement longtemps. Cette impression de mourir par en-dedans. De simplement continuer à vivre parce que notre corps refuse de suivre l'autre et qu'on est trop "lâche" pour mettre fin à sa propre vie.

Je bus la dernière gorgée et Luna me recoucha sur l'oreiller. Elle me donna une long baiser que je sentis mais lentement je me sentis tomber vers la noirceur. Je ne l'entendait pas, je la sentais pas pas plus que j'entendis ses cris de douleur. Au fond je dormais simplement. En tant normal je lui aurait sorti une vanne pourrie ou fait peur mais là je dormais simplement, immobile mais respirant un peu mieux alors que la nuit s'achevait et que le matin se levait. C'est la chaleur qui me réveilla. Une douce chaleur sur ma main, sur mon visage. couché sur le dos je sentis le soleil sur ma peau comme un ultime bonjour des cieux. Sa main.. je sentais sa main. Donc je n'étais pas mort?!

- Luna... ma petit perle...

J'avais articulé difficilement mais j'ouvris les yeux lentement. Je tournai la tête vers elle et lui fit un sourire tendre. Elle était là ses grand yeux bleus rougis d'avoir tant pleurer. Je me relevai rapidement, peut-être trop, je me jetai sur elle la serrant contre moi. Refermant mes bras autour d'elle. Je pris ses lèvres que j'embrassai avec amour, passion et surtout reconnaissant de ne pas avoir trépassé. Mes baisers bien qu'amoureux goûtait les larmes qu'elle avait versé qu'elle versait encore et que mes propres yeux laissait couler. Je pris son visage entre mes mains tendrement essuyant les sillons de larmes qui débordaient de ses yeux.

- Je suis là... Arrêtes je suis là ma petite perle. Ça va aller...

Je remarquai mon alliance à mon doigt et je lâchai son visage lentement pour la regarder et nouer nos mains qui portai nos alliances ensemble.

- Je serais toujours là pour toi ma petite perle. Si la vie doit m'être arraché je défie n'importe qui de m'empêcher de veiller sur toi. Je t'aime tellement

Luna me racontait tout ça recroqueville sur elle-même ses petits bras se serrant contre elle. Je m'appuyai au mur et la prit contre moi. Je laissai le temps a sa douleur de s’amoindrir.

- Je suis là Luna, je serais toujours là pour toi. si je dois mourir je vais continuer de veiller sur toi. Je défie n'importe qui de m'empêcher de veiller sur toi. J'ai besoin de toi.

J'ignorais que c'était les mêmes mots que mon ancien moi avait utiliser avec elle. Et l'Avour su j'aurais dit autrement.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Sam 27 Fév - 15:29

Quand j’ai entendu sa voix, j’ai rouvert les yeux et je l’ai regardé. J’ai du faire un superbe sourire. Il me le rendit et j’ai caressé sa joue, en rigolant tout en sanglotant, il se releva d’un coup. Il me serra contre lui et j’ai refermé ailes et bras sur lui.

« Oh mon amour… Je t’aime tellement… »

J’ai été capable d’articuler uniquement cela, avant qu’il prenne mes lèvres. Il reprit son souffle et me regarda, nous nous sommes mutuellement essuyés les larmes, et je dois bien avouer que je devais avoir un sourire complètement gaga de ce mec. Lui aussi il esquissait un sourire un peu béta, mais qui lui allait si bien…

Il aperçut l’alliance que je lui avais mise, il entremêla ses doigts avec la mienne, laissant les deux alliances côtes à côtes. J’ai écouté attentivement ce qu’il me dit… Je souris tendrement et je caresse ses cheveux décoiffés avec tendresse et je laisse couler quelques larmes après avoir papillonné quelques instants mes yeux.

« Je veillerai sur toi, par-delà la mort… Je sais que tu seras tout le temps près de moi… Je sais que tu arriveras à braver les interdits pour être avec moi… Je ferai pareil si je partais avant toi… Personne ne m’arrêtera… Je t’aime si fort que même les passages des enfers devront s’ouvrir devant nous ! »

A cet instant de ma vie, de ma longue vie, je ne savais pas O combien cela allait se vérifier. Il m’avait laissé un héritage, des connaissances, que j’avais améliorées avec Sirius, mais je savais maintenant d’où cela vraiment venait…

« Partons… Mon amour, partons faire ces vacances dont on rêve… Sans démons, sans mission… Juste nous deux… »

Dans la réalité, je comptais mon histoire, même si c’était terriblement douloureux, je le préférais largement à un sommeil lourd comme il avait eu plus tôt. Il se cala contre le mur et me prit doucement dans ses bras… Il apaisait doucement ma douleur, mais mes souvenirs au complet, le pire était à venir.
J’avais les yeux fermés qui s’ouvrirent immédiatement à ses paroles, je l’ai regardé avec des yeux aussi ronds que des assiettes… Quoi… Comment il savait ces mots, comment il pouvait les dire textos comme John ! Je me suis reculée un peu…


- Jack… Comment tu peux connaître cela… Ce… Ce sont les mots exacts de John ! Mais…. Tu ne perdras pas, je sais que tu as besoin de moi… Et moi aussi… J’ai besoin de toi… Certainement… Pour enfin faire son deuil… je ne sais pas…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Sam 27 Fév - 23:49

- Je... j'ai dit ça comme ça... je savais pas... Je t'aiderais, ON s'aidera.

Je lui fit un petit sourire en coin avant de la reprendre contre moi. Je savais bien que ce n'était pas tout il était mort et elle allait me le dire. La douleur au crâne disparut je me détendis un peu plus. Elle était ravagé de douleur et de chagrin que je resserrai mes bras autour d'elle. Je me sentais mal de lui faire rappeler en fait. Mais que pouvais-je faire? C'était ainsi. On était une équipe comme elle l'avait été avec John. comment j'expliquerais ça à Kayla? D'ailleurs elle devait se faire un sang d'encre de ne pas me retrouver dans le lit et nulle part.


On c'était jeté un sur l'autre trop content de me savoir en vie. Mes yeux perdus dans les siens, des larmes nous roulant sur les joues qu'on peinait à essuyer tellement on était encore heureux ensemble. Elle me demandait de partir là en vacances, tout les deux, loin de tout pour nous retrouver, nous aimer simplement. Je lui souris tendrement en hochant de la tête. quand elle voulait et ou elle voulais.

- Ou tu veux aller ma chérie? Tant que je suis avec toi la destination m'importe peu.

Je capturai ses lèvres une autre fois pris d'un regain de vie étrange. Je mis ça sur le compte de l'amour et de ma guérison. Je me mis sur elle arrachant ses vêtements rapidement pendant que j'enlevais les miens tout aussi rapidement avec son aide. Ses doigts sur moi me faisait frissonner. Je parcourais son corps comme un assoiffé, je la voulais là entière et à moi. Je lui fis l'amour les yeux dans les siens mon coeur cognant dans ma poitrine. Parfois les rôles étaient inversés mais je ne détachais pas mon regard du sien soudés un à l'autre. Je tint des heures ainsi tournoyant avec elle peu de repos entre les positions, ou les roulements de couvertures. Après une avant-midi ou j'avais rougi son cou, masser sa poitrine parfaite et enrouler ma langue autour de la sienne je roulai à ses côtés tournant la tête vers elle des étoiles dans les yeux. Cet instant d'amour voulait en dire beaucoup plus que toutes les fois ou nous nous étions retrouvé.

- Je prépare les bagages, pendant que tu nous fait un petit en cas et ensuite on part. que tout les deux. Pas de missions, pas de boulot que toi, moi et plein d'amour ensemble.

Je lui sourit tendrement avant de déposer un dernier baiser sur ses lèvres avant que je me lève et enfile un caleçon et que je prenne un complet avant de monter un regard vers elle.

- Allez dépêches-toi si tu veux y aller!



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Dim 28 Fév - 0:48

"Ou le vent nous portera…"

Avais-je répondu immédiatement. Quelque chose avait changé… Il ne demanda pas son reste, me plaquant sur le dos, arrachant le peignoir que j’avais mis et l’aidant à arracher ses vêtements qui n’étaient de toute façon plus que des loques. Il y avait deux bêtes sauvages qui s’appelaient, et qui voulaient ne faire plus qu’un. Nous fîmes l’amour sauvagement, longuement, mais sans jamais perdre le regard de l’autre. Entre les plaquages contre les barreaux du lit, les murs, où les cadres descendaient, la commode ou j’ai du tout faire tomber et lui aussi, puis retour sur le lit dans différentes positions, plus ou moins compliquées pour de simples humains. A la sortie, c’est comme si l’appartement entier était passé dans l’essoreuse… Et nous aussi… Le lit était en mode guerre du Golfe avant l’heure… Nous avions un nombre astronomique de morsures et de suçons sur le corps… Quelques traces de sang d’ici et là. Le cœur bondissait dans ma poitrine, je tremblais encore sous le choc de ces ébats fantastiques et qui n’avaient rien d’humains… Il avait encore des traces de sang aux commissures des lèvres. Je crois que dans la tourmente du sexe, je lui avais fait goûté mon sang, et il était parfaitement conscient de cela et à voir son regard il en était devenu addict. Au moins il n’en voudrait pas aux innocents mais juste au mien, juste à moi… et tant qu’à faire le faire pendant l’acte sexuel, ce qui rendait le sang encore plus digne des dieux…

Il était déjà en train de s’envoler. Il me demanda de préparer un encas pendant qu’il préparerait les bagages. Je n’ai pas pu m’empêcher de ricaner…

"Euh… Chou… Regardes dans quel état est ton appartement… Voila ! Maintenant regarde la feuille que tu es… T’as vu comment tu trembles ? Je te donne pas un millième de seconde pour t’écrouler comme une masse si tu tentes de te lever du lit…"

Je me suis redressée sur mes coudes la poitrine bien droite, encore toute tremblante et toute transpirante du récent acte…. Il frissonnait encore plus que moi, ses tremblements et sa transpiration était similaires. Je lui ai demandé de laisser un peu de temps à notre corps avant de démarrer et de partir vers là où on nous portera.

J’ai rouvert mes yeux… J’étais à nouveau dans les bras de Jack. Je pleurais des larmes silencieuses, je n’en pouvais plus de ces souvenirs… Je n’avais pas besoin de les visualiser pour lui raconter… Je l’ai écouté attentivement et sourit en acquiesçant d’un signe de tête. Je lui ai raconté qu’au final on avait pris la direction de l’Oregon, un petit appartement sur la plage… Le monde avait fini par tourner sans nous… Pour la première fois, sans pour que ce soit le boulot qui l’y force, il entra avec moi dans une église, et nous nous sommes promis l’un à l’autre par-delà la mort. Un prêtre nous a d’ailleurs bénis… John y a cru… Pour la première fois de sa vie il a cru en quelque chose de religieux, si heureux. Notre union était désormais effective et nos nuits nous les avons passé à nous aimer dans la mer sur la plage, dans la piscine, nous ne faisions pas que cela. On parlait souvent… J’ai regardé Jack, pendu à mes lèvres et il m’a serré plus fort, comme s’il sentait le couperet tomber dans un instant… J’ai fermé les yeux, me jurant à nouveau que cela n’arriverait pas avec Jack. Je le serrai plus fort, en racontant… La fin de ce rêve…

Il pleuvait des cordes, on jouait sur la plage au bord de la mer, la pluie nous excitait comme des gamins. C’est alors que, sans savoir comment ni pourquoi, John me prit dans ses bras… En silence et il se tourna de 90°. J’ai senti un choc, John a hurlé de douleurs tandis que j’entendais une voix qui me fit tressaillir de terreur « je vais briser ton bonheur, je vais t’enlever tout ce que tu possèdes pour avoir osé me défier Constantine ! » John finit sur les genoux en crachant du sang… Mais il me gardait fermement dans ses bras et il regarda le démon qui venait d’apparaître… Il avait des yeux noirs comme le chaos, plutôt grand… Non jamais je ne l’oublierai… Nikolaï Carpathia… John a eu ce regard, le regard que je n’oublierai jamais, qui m’intimait de ne pas bouger… De rester là, de le laisser faire, d’avoir confiance. Mais ce qui m’avait gêné, c’est l’autre part de son regard, j’aurai du bouger à cause de cela ! Mais je ne pouvais plus bouger c’est comme s’il m’avait hypnotisait… c’était le regard de l’homme qui savait que c’était sa fin…

Je regardais, les larmes abondantes le dernier combat de l’homme que j’aimais… Il avait été à deux doigts de le tuer… Mais le démon qui s’avérait être un archdémon surpuissant, le prit en traitre et d’un coup d’épée noire aux dents acérées le transperça à l’emplacement du cœur… Cela agissait comme un pieu, si bien que ses pouvoirs de vampire furent balayés en quelques instants… J’ai hurlé de désespoir et de douleur comme si c’était moi, mes doigts se crispèrent dans le sable. Je fusillais le démon du regard qui souriait, content de lui, ravi même, la lame disparut, John s’effondra et je pus enfin bouger et le prendre dans mes bras. Je pleurais tout ce que je savais, il lui restait cette fois vraiment peu à vivre… Et je ne pouvais pas le retransformer en vampire, vu que techniquement il l’était déjà… Le démon lui avait pris son âme en l’empalant de sa lame, tout ce qui allait me rester de lui, était des souvenirs et une envie grandissante de le venger. En partant, le démon dit « je vous le laisse, pour le peu qu’il lui reste à vivre… Il est à nous…Vous devrez vivre avec cela sur la conscience… Vous ne le reverrez plus jamais… » Il disparut dans un rire des plus… Sadiques…

Je regardais John s’éteindre doucement, les yeux rivés dans les miens… Il me donna sa gourmette et son médaillon… Plus emblématique, il me donna sa Bible, il me léguait tout ce qu’il avait… J’avais du lui promettre et m’y tenir pendant tant d’années, j’ai tenu parole je suis restée en vie… je l’ai vengé, j’ai terrassé, du moins en partie le démon qui l’avait tué… Dans un dernier regain d’amour il m’avait offert ses lèvres et ses bras, et s’était éteint pendant le baiser… Ses bras glissaient de mes épaules… j’ai hurlé de douleurs, de détresse et de peine avec son corps inanimé dans mes bras…


-J’ai tenu parole… je suis toujours en vie…


Alors que je m’apprétais à clore l’histoire de ma vie, j’entendis une voix des plus lugubres me dire « cela ne va pas durer ! » Je me suis saisie de Jack sans prévenir et en déplacement rapide vampirique j’ai évité la supernova qui nous visait, PUTAIN MON SALON ! Je grognais de colère ! Ptain il allait payer cet enfoiré. J’entendis un « Luna chéri… Tu te rappelles de moi ? C’est moi qui aie tué Constantine… » Mon sang se glaça et mon cœur cessa de battre. Nik… Putain merde son démon a repris le dessus ! J’ai cramponné Jack et je l’ai plaqué au sol alors que mon sofa vola par la fenêtre. Mes ailes fermée sur lui, je me suis redressée en lui intimant de ne pas bouger. Mick hurla de peur et Nikolaï tenta de l’attaquer et j’ai paré avec une lame maudite que j’avais eue justement grâce à lui… La seule capable de lui résister disait-il… Il était temps de mettre ça en pratique ! Mick se sauva un peu plus loin et je revins devant Jack.

-NIK ! QU’EST-CE QUE TU FOUS !!! Nikolaï… C’est moi Luna… je sais que tu m’entends ! Il faut que tu reprennes le dessus ! Vite ! Tu as juré devant la ville que tu as laissée en flammes que jamais plus les ténèbres ne te dicteraient ta conduite ! Et là tu fais quoi ? L’inverse ! Nikolaï réveilles toi !

Je protègerai Jack et Mick au péril de ma vie ! Je le jure, pensai-je, m’assurant qu’il n’allait pas bouger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!
avatar
Nikolai Carpathia
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!

Me voici :
Célébrité : Gordon Currie
Messages : 48
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Dim 28 Fév - 2:08

Je me redressais dans mon lit en sueur...je me rappelais enfin..je me rappelais a quel point j'étais noir vindicatif et puissant. C'était une sorte à la fois de bonheur infini et d'une douleur insoutenable. Je restai là haletant sans rien dire a me passé la main sur le visage. Les image et la colère du passé restait imprimer dans ma tête comme si elles était faite pour me rappeler que bientôt tout allais recommencer, tout allais se jouer. Je me secouai la tête et me levais me dirigeant vers la sale de bain ou je me passait de l'eau sûr le visage. Mais une douleur insoutenable me brisa la seule barrière qui me restait de mon humanité ressente et un flot de rage et et de noirceur me submergea. Mes yeux devinrent noir et envoyant mon reflet le miroir se brisa! J'eu un sourire sadique :

- Alors comme cela tu est de retour Constantine...je pense que c'est a moi enfin de rentré en scène.


Comment c"et arrogant pouvait-il encore défier la mort et me provoquer?!!! Il aurais du déjà mourir depuis longtemps et au lieu de cela il coulais des jour heureux avec sa charmante petite vampirette de malheur!!! Je ne le supportait pas!! Il était temps tant d'en finir!! Je les trouvais a batifolé comme des gamin sur une plage sous la pluie je ne fit donc ni une ni deux:

-  je vais briser ton bonheur, je vais t’enlever tout ce que tu possèdes pour avoir osé me défier Constantine !



Mon attaque le pris de plein fouet! Il était à moi et a personne d'autre son âme étais enfin mienne il ne me defirais plus jamais.... et histoire dans être sur je l'achevais avec l'une de mes lames ténébreuses! Et pour bien encore apprécier le spectacle j'enfonçais le clou avec la vampirette:

- Je vous le laisse, pour le peu qu’il lui reste à vivre… Il est à nous…Vous devrez vivre avec cela sur la conscience… Vous ne le reverrez plus jamais…

Et je disparu dans un grand rire satisfait et sadique...

Et j'apparu dans l'appartement de Luna. J'avais beau essayer  de me maîtrise rien n'y faisait les souvenir était tellement présent en nous trois que c'est comme si tout redevenais comme avant! Et c'est dans un complet gris d'un calme olympien  et alors qu'elle venais de dire qu'elle se jurerais de survivre.

- Cela ne va pas durer !

Comme pour mettre a exécution ma menace et malgré mon envie de me retenir j'envoyais une attaque.. c'était dingue j'avais l'impression d'être prisonnier de mon propre corps pendant que mon ancien moi essayais de buté celle qui étais désormais mon amie et ma protéger!

- Luna chéri… Tu te rappelles de moi ? C’est moi qui aie tué Constantine…

Sa commençais a devenir plus que bandant à voir cette petite bande de larve avoir peur du grand et unique Nickolai Carpathia surnommé pour la plupart l'anthéchrist lui-même y'avais même une fiotte de vampire qui hurlais tellement il avais peur j'allais lui ôté la vie mais bien sûr Luna m'en empêcha...pas drôle véritablement. Elle voulais me défié moi le plus grand démon que l'autre monde et cette terre avais porté ..pff foutaise..

Mais au fond de moi-même je l'espérais..Je ne voulais tuer personne j'avais fait mon choix il fallais que je fasse quelque chose que je l'arrête que je m'arrête avant qu'une catastrophe ne survienne. Je ne supportais pas cette douleur lancinante dans mon crane  comme si on me marquait au fer rouge. J'avais presque anticipé se massacre a vrai dire et lui avais donné la seule chose qui pouvais m'atteindre en sachant qu'un jour ou l'autre il fallait que cela se termine...Oui cela devais finir tôt ou tard!

Ma lams?!! Comment osait-elle me défier avec mon arme?!! Comment ai-je put faire cette infamie? Avait-je fini par me radoucir et lui donné la chose qui pouvait un tant soit peut me vaincre NON!!!  J'en rageais et je lui envoyais une murge en plein poire!! Hahahaha!!!

- Ha tu la pas vu venir celle là...chérie!!! Tu a été stupide de me prendre mon armes tu va le regretter et je ne te laisserais en aucun cas t'en servir contre moi!!!

Ha non!!! cela suffisait je ne devait pas lui faire de mal il fallait que je me retienne de suite ou il allait finir par la tuer avant même quel puisse faire quoique ce soit... Je ne comprenais pas comme je pouvais lutté avec une douleur pareil mais je le fit, je le devais pour elle..pour Luna...pitié qu'elle le fasse!! "Fait ce que tu doit..maintenant"!!!

QUOI?!! non mais je me ramolli au quoi ?!! pourquoi étais-je là a suer comme un boeuf à ne plus pouvoir bouger... on se moque du monde? de qui se moque ton je vais tous vous détruire et toi petite humain stupide qui ma servi tant d'année avec!!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Now I am back here to have my Revenge... Watch out Darkness!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Dim 28 Fév - 8:40

Trembler? Je ne tremblais pas j'étais un tremblement de terre à moi seul! Elle se bidonnait bien d'ailleurs mais j'Étais animé comme jamais à croire que jamais il n'y a 24 heures j'étais au bord de la mort. Cependant assis sur le bord du lit je du constater l'état général de la pièce. Je passai une langue sur mes lèvres ou je sentis le gout métallique du sang que j'essuyai du revers de la main. Avant de me retourner un sourire en coin sur les lèvres et me laisser tomber sur le lit. Je me tournai vers elle le sourire collé sur les lèvres.

- Je pense qu'on va ranger avant de partir.

L'Oregon, un petit appartement et que nous deux. De petits-déjeuners ensemble, des promenade et une cérémonie que tout les deux ou un prêtre nous a bénis. J'ai accepté de la suivre dans cette église. C'était ironique en fait, deux âmes condamnés aux Enfers dans un lieu ou justement on chassait le malin. Mais peut importe noua étions à deux doigts du bonheur parfait. Je lui parlais souvent de gamins que je voulais. Un jour ou il pleuvait des corde j'ai réussi à la tirer sur la plage pour s'ébrouer comme des gamins. Mais après quelques minutes je la tirai à moi et me tournai. Il était là... je le sentais. Je fouillai la plage du regard mais un coup dans mon dos me fit hurler de douleur et tomber à genoux. Je relevai le regard il était là devant moi son regard noir comme la nuit planté sur moi. Un regard à Luna pour lui faire savoir de rester là. Je savais que là se serait sans pitié, il ne me donnerait aucune chance. J'ai bien tenté de lutter mais sans mes armes j'étais disons un humain plutôt normal. Le coup de l'épée dans le coeur me fit couper le souffle. J'entendis le long cri de Luna mais déjà le démon s'envola laissant mon enveloppe charnelle mourir devant ses yeux.

- Je... je te laisse tout.... Ma bible... mes... armes...

Je fermai les yeux pour les ouvrir une seconde plus tard en enlevant mon amulette et lui donner... enfin donner... la laisser dans ma main molle et ouverte.

- Jures-moi... que tu... continueras... attends... ton heure...

Je lui offrit mes bras et elle s'y logea rapidement, Malheureusement pour elle nous n'avions que quelques minutes. Je l'embrassai tendrement et ensuite...

Jack serra les mâchoires et serra Luna contre lui. Il ne savait plus où se mettre. Luna avait fait une promesse longue de 60 ans et avec ça moi je lui rappelais celui qu'elle avait tant aimé. À peine avait-elle terminé que un truc explosa le salon et elle se plaça sur moi ses longues ailes me recouvrant. Putin mais c'était quoi cette connerie?! Le canapé pris la direction de la fenêtre... Bon bien adieu cachette! Comme Mick hurla de peur je tournai un regard vers lui mais aussitôt mes dessins illuminèrent et devint plus vifs quand je vis le dit visage. Putin... pas vrai! Alorslà si mon ancien moi avait pas réussi à lui botter le cul moi je le ferais et solide! Me fout de sa position! Elle parra un coup diriger vers Mick alors que mon regard noir se tourna lentement encore une fois vers lui.

- Va te cacher! lui criais-je

Je levai la main simplement et mentalement je lui fit une petite barricade. Bon assez sommaire car sérieusement des meubles de bois c'est pas ça qui arrête un démon. Luna se replaça devant moi et je dois dire que ceci m'irrita! Non mais dégages! Il veut m'avoir qu'il vienne... je suis prêt. Mon entraînement quoique récent était à son maximum. Elle m'Avait dit que j'étais presque prêt. Non J'ÉTAIS prêt. Mon regard se dardais sur cet enfoiré.

** Allez viens me chercher connard! C'est ce que tu veux....** pensais-je

Luna tentait encore de le raisonner mais mon corps, mon énergie était à se point vif qu'un geste de sa part et je le réduirai en cendres. Quand il dirigea une attaque vers Luna instinctivement je voulu la protéger. Rapidement je repérai une assiette et du bout des doigts que lui fit éclater à la tête. Je remontai le menton le toisant durement. Je savais que Luna me hurlerais dessus mais là je ne pouvais laisser faire ça. Il lui avait déjà tout pris et je savais que cette fois, ce soir il ne m'aurait pas.

- HÉ! Si tu me veux viens me chercher... Tu l'as déjà eu non? Ce Constantine, tu ne m'auras pas, pas plus que Luna. Et en passant c'est Sutton, Jack Sutton pauvre con!

Oh! qu'elle allait me gueuler dessus mais là c'était deux vies même trois en jeu. J'étais animé d'une force et d'une volonté sans faille. Cependant... quelque chose changea dans son énergie comme s'il luttait contre lui-même. Je plissai légèrement des yeux me tenant prêt. C'était un puissant démon alors assez habile à fausser la réalité non? Je restai là sans bouger le regard sur lui Luna toujours devant moi. Je captais son regard et je plantai le mien dans le sien. C'était de la détermination, un désir plus fort que mon être tout entier. Un regard qui disait "S'il te touche il crève" Ma posture droite prêt à combattre s'il le fallait. Pour elle, pour Mick pour son amour perdu, pour ma petite étoile qui devait mourir d'inquiétude en ce moment.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Dim 28 Fév - 21:27

- Nikolaï… Je t’en prie, reprends toi ! Il ne pourra pas te contenir suffisamment longtemps ! Je ferai ce qu’il doit être fait ! Alors cramponnes toi !

Apparemment il n’appréciait pas plus que cela que je possède la seule arme capable de l’éliminer définitivement. Sauf qu’avec Daniel, même à contrecœur nous avions rajouté un petit plus. Mais il allait le découvrir un peu plus tard. La lame brillait doucement d’un éclat noir-violâtre. Elle ne répondrait pas à l’appel de son maître. Même si la mort de cet archdémon devait sonner la fin d’une bonne partie des pouvoirs de Nikolaï ainsi que son immortalité, j’étais persuadée que cela n’était que le cadet de ses soucis. Je serrais les poings quand je pensais à John… Il l’avait tué de sang-froid, son maître ne pouvant plus attendre de mettre la main sur son âme et de le laisser anéantir toute son armée de fantassins…

J’ai sursauté et ouvert de grands yeux, j’ai regardé Jack avec un air terriblement surprise. Il… Il venait de se présenter comme Constantine le faisait. Mon sourire se fit immense et je sentis l’énergie du rayonnement de ses tatouages irradier jusqu’à moi. J’ai regardé la lame et j’ai regardé Nikolaï qui commençait sérieusement à en avoir assez de ne pas pouvoir bouger. Bien joué Nik !


- Nik… Tiens bon ! Tu peux arriver à reprendre le contrôle !!! Même face à moi la dernière fois tu as réussi à le tenir en respect, alors ce n’est pas face à Jack que tu vas faiblir quand même !!! Tu n’es pas coupable de ce qu’il a fait ! Tu peux être libre, il suffit que tu le veuilles !

Je regardais Jack par la suite… Son regard me fusilla le cœur… Il avait le même regard que Constantine. Je profitais du fait qu’il soit immobilisé pour aller chercher de quoi le calmer à vitesse vampirique. Je revins avec les deux poings américains bénis avec des croix dessus et les mis aux doigts de Jack à la même vitesse. Je lui ai remis son amulette et accroché autour du cou. Pour ma part, je me suis approchée de lui en jouant avec des petites boules transparentes. Il y en avait quatre, deux à chaque main avec lesquelles je jouais habilement.

- Pardon Nik… Ca va piquer ! Pardonnes moi…

Je lui ai lancé dans la figure et à différents endroits pour qu’il en soit recouvert. De l’eau bénite. Le pire cauchemar et la pire blessure qu’on pouvait infliger à ce genre d’êtres. A force de suivre un chasseur de démons ont fini par connaître pas mal de choses ! Et là… Il allait pas apprécier… je fis signe à Jack de taper, il n’allait pas pouvoir se défendre jusqu’à ce que les brûlures de l’eau bénite lui deviennent supportables. Quand il allait être au sol, j’allais le planter avec sa propre lame.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!
avatar
Nikolai Carpathia
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!

Me voici :
Célébrité : Gordon Currie
Messages : 48
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Lun 29 Fév - 16:49

*Je lutais comme un damné... c'est le cas de le dire, pour faire en sorte que mon démon ne se contienne mais rien...je faiblissais je n'y arrivais plus. Le rêve, ce douloureux rêve du passé l'avait tellement réveillé qui n'allait pas être facile de le rendormir où tout du moins de le contenir et je sentais que c'était la fin proche. Oui il était là devant moi... Constantine où devrais-je dire Jack Sutton sa réincarnation. Il semblait avoir transcendé ces dons et ses pouvoirs...pendant ce temps mon conflit intérieur redoublais de plus bel:*

Ho putain que c'est bon... le petit Constantine et réveillé mais putain pourquoi je peux pas bouger espèce de misérable carcasse humaine je vais la déchiqueter et te tuer si le faut espèce de sale vermine... Non mieux je vais TOUS les tuer et le monde m'appartiendra comme avant! Avant que mes plans échoués a cause de cette vampirette au cœur tendre...

Ho-là ! Espèce de monstre tu ne toucheras pas Luna tu m'entends... et encore moins Sutton , c'est fini tu m'entends je ne feris plus aucun mal à qui que ce soi!!

- RHAAAA JE VAIS TOUS VOUS ANNIHILER!!!!!

Je vais reprendre cette lame....mais.... *je rit intérieurement* pourquoi elle ne m'obéi plus...

Cette fois arche démon tu vas définitivement mourir et je n'entendrais plus parler de toi! Oui la lame ne t’appartient plus et je te retiendrai jusqu’à mon dernier souffle s'il le faut. Tu ne détruiras plus tu ne feras plus souffrir et surtout je serai libre!!

NON! * Comment pouvais-je laisse cette loque d'humain m'avoir servi de réceptacle sûr terre ? comment ai-je pu me faire rouler par cet avorton c'était impossible... et pourtant*

Ha si! ... et même regarde-moi ce qui se prépare... oups de l'eau bénite ça va faire mal je sens déjà que j'ai mal au crâne. * je respire à fond* vas-y Luna je suis près!!

*Et c'est là que les brûlures ont commencé. J'avais fait en sorte de ne pas bouger c'était horrible entre mon mal de crâne que provoquait le démon sortant, le faite de le retenir et maintenant cela j'eus l'impression de subir mille morts mais je le savais... cela devait finir, cela devait se terminer et si je devais mourir dans le processus alors finissons-en! Je remettais donc cela entre les mains de Luna qui je savais attendant ce jour depuis longtemps et je n'en l'en blâmais pas... je devais expier mes fautes il était temps!*


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Now I am back here to have my Revenge... Watch out Darkness!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Mar 1 Mar - 2:51

Je fixai Nikolaï durement. Mon corps était tendu comme jamais mais je protégerais tout le monde au péril de ma vie s'il le fallait. D'ailleurs ce n'est pas ce qu'a fait mon ancien moi? C'était dans les gênes il faut croire. Il beugla qu'il voulait nous annihiler. Je fis un sourire de défi en haussant un sourcil. J'étais tellement prêt que ça ne me faisait même pas peur.

- Alors viens sale con... Viens...

Limite je lui faisait signe de la main mais je restai immobile. Sans que je me rende compte Luna partit mais je senti des poing américains et je relevai les poings vers mes yeux avant de les tourner vers Luna. Elle voulait vraiment que je le cogne? l'amulette autour du cou tapait contre mon torse. Elle s'excusa au près de Nikolaï et lui balança de l'eau bénite. Le hurlement et la peau qui grésillait sous l'eau me fit agrandir les yeux de surprise. Cependant ceci n'agirais pas pendant des heures alors je m'avançai devant ce démon déterminé comme jamais.

- Dis bonjour à ton patron pauvre connard...

Je lui balançai une bonne droite et une autre cognant comme si j'avais toujours su quoi faire. Mes coups étaient puissants, bien calculé je m'épuisai un peu mais après être certain que le démon était bien affaibli, vu que Nikolaï était étendu au premier coups. À cheval sur lui, légèrement essoufflé, le poing relevé je m'assurais qu'il ne bougerai plus affaibli. Je croisai le regard du démon ou du moins sa lueur et longuement je le toisai plutôt content de moi.

- Tu as eu John....tu ne m'auras pas moi...

Je lui flanquai un dernier coup de poing au visage avant de me relever lentement un dernier regard vers lui. Mon souffle se tranquillisait lentement j'avais toujours les poings serrés et lentement je croisai le regard de Luna. Je relevai le menton en la toisant. Elle savait que mon être entier était changé, que je restai le Jack qu'elle a connu mais en version 2.0. Mon regard était dur et froid.

- Je te le laisse.... sinon je le tue

Oh c'était clair qu'il allait y passer s'il restait deux secondes de plus dans mes mains. Je m'éloignai mais pas trop, s'il refaisait surface c'Est clair que là je serais sa pitié... pour protéger Luna je le ferais sans un remords.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Mar 1 Mar - 10:53

J’ai détourné les yeux quand Jack s’est mis à s’acharner sur lui… Je sentais l’énergie de Daniel se rapprocher à chaque coup. Non, il ne devait pas se montrer avant qu’on soit sûrs que l’archdémon était bien vaincu. Je n’arrêtai pas de prier Nik de me pardonner, mais il fallait qu’on en arrive là. Il fallait qu’on l’affaiblisse pour que le démon s’en aille. J’étais tellement mal de le voir souffrir comme cela. Oui, il avait anéanti des milliers de vies… John… D’autres, mais ce n’était pas l’humain, l’homme que je connais et qui me faisait de l’œil quasiment à chaque fois qu’on se croisait, c’était le démon, l’être maléfique qui l’habitait et qui pendant tant d’années avaient pris le dessus… Je savais que le couperet allait tomber et qu’il allait perdre tous ses pouvoirs si tout se passait comme prévu, mais il allait être enfin libre, il allait retrouver sa personnalité d’avant, un homme épris de justice et qui ne laissera pas le mal gagner. Il allait peut-être perdre son immortalité, mais il allait enfin pouvoir vivre une vie normale, pas isolé dans un bureau à trembler dès que la colère pointe le bout de son nez.

Le regard de Jack avait changé quand il leva les yeux sur moi. C’était toujours Jack, mais quelqu’un de nouveau, son regard me faisait peur, l’affrontement contre Nikolaï avait parachevé sa transformation en chasseur de démons… Un autre homme me faisait face, même si au fond il restait lui-même. Son regard était froid, déterminé, et sans pitié. On aurait eu un autre contexte, j’aurai reculé… A la place j’ai resserré mon étreinte sur le pommeau de la lame. C’était mon tour…

Jack se releva en me toisant légèrement, en me disant qu’il me le laissait, sinon il allait le tuer… Je me suis approchée en agrippant nerveusement le pommeau… Non, je ne pouvais pas faire cela… Les poings américains bénis avaient brûlé sa peau en certains endroits laissant apparaître sa nature démoniaque. Bientôt tout cela serait fini… Je changeais la lame de sens afin de pouvoir la planter dans son cœur, mais j’étais très nerveuse… Des larmes n’allaient pas tarder à couler. Je m’étais attachée à lui… Il était le seul à comprendre l’enfer de ma vie, avec Jack.


-Nik… Je suis tellement désolée d’en arriver là… Je… Je n’arrive pas à m’y résoudre… Mais il faut que je le fasse… Tu seras enfin libre…

Les larmes coulent le long de mes joues… Tandis que mes mains se resserrent contre le pommeau. Je n’en ai pas la force. Ses yeux se plantent sur moi, d’un côté le démon dont la peau est bien attaquée par l’eau et les poings, et l’autre, encore presque humaine, dont le regard bleu me fixe, il est en paix… Daniel… Ne te loupe pas ! La lame descend et se plante dans le cœur mais je n’ai pas la force de l’enfoncer… Je sens les yeux de Jack se poser sur moi. Je suis secouée de spasmes tellement je pleure. De ses dernières forces, je vois la main de Nikolaï s’agripper à la lame et achever sa descendre… Je pleure de plus belle et je hurle…

- DANIEEEEEEEEL !!!

Mon hurlement déchire le calme de mort de l’appartement. Soudain une lumière blanche aveuglante prend doucement forme sous l’apparence d’une grosse boule lumineuse. Un homme en sort et se précipite vers moi… Si Jack avait vraiment hérité des pouvoirs de John, il allait voir les ailes de Daniel, c’était obligatoire même si on lui avait coupé, la perception de John des créatures surnaturelles allait faire le reste. Il mit ses mains sur les miennes et tenait la lame avec moi.

D : Tiens bon Luna ! Encore un petit effort !..........ENLEVE LA !

Je pris une grande respiration. J’ai retiré la lame et j’ai regardé Nikolaï… Il n’y avait plus un bruit. Plus un mouvement… La tête sur le côté et les yeux fermés, Nik semblait dormir, mais je savais que ce n’était pas le cas… Enfin je le pensais…

D : Il est encore en vie !?! Comment est-ce possible ?

S’exclama Daniel alors qu’il commençait à soigner l’enveloppe en commençant par le visage, s’étonnant presque qu’il soit toujours en vie d’une certaine manière… Mon cœur battait des records de vitesse…

Plusieurs minutes se passèrent sans que rien ne se produise…

Tout à coup, j’ai donné l’ordre à Daniel de reculer. Il me regarda comme s’il ne comprenait pas. Je l’ai poussé, alors que les deux mains de Nikolaï m’agrippèrent à la gorge et serrèrent…


- NON JACK !!! NE BOUGEZ PAS VOUS DEUX !


Fis-je une main en arrière, leur intimant de ne rien tenter. J’ai regardé Nikolaï, ses yeux étaient noirs et son visage déformés par des traits de démon qui ressortaient. Je le regardais droit dans les yeux. Il s’accrochait encore à la vie ce connard. Et il comptait bien épuiser ce corps jusqu’à la mort pour qu’il ne me reste rien. Je grognais tandis que mes attributs vampiriques avaient toutes griffes dehors. Je plantais mes griffes dans ses bras, le toisant de mes yeux rouges… J’arrivais encore à respirer, mais pas pour longtemps… Je sentais la peur de Daniel et la panique gagner l’âme de John et en même temps Jack… J’ai souri… Genre, rien de bon pour ce maudit démon…

- Jack… Ecoutes moi… Tu sais quoi faire… John le sait, laisses toi guider… Il faut que tu l’exorcises… C’est ma seule chance ! Ne le tues pas… Il faut renvoyer ce connard vaniteux chez lui, aux confins de l’Enfer… Daniel… Je compte sur toi pour que sa partie humaine ne se laisse pas mourir…

Daniel manqua de me donner pourquoi je voulais le sauver, mais à mon contact, il avait appris que j’avais toujours une raison de sauver quelqu’un, plus ou moins légitime, mais je l’avais. Il se contenta juste d’acquiescer. Comme pour me contrecarrer, Le démon resserra son étreinte sur moi. Je manquais d’air et je gémissais tellement l’air se faisait rare. Mes griffes se sont agrandies et ont traversé les poignets de Nikolaï, mes yeux toujours rivés sur lui… Jack dépêches toi ! Je ne vais pas tenir longtemps… Je peinais déjà à rester consciente…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!
avatar
Nikolai Carpathia
Secrétaire d'Etat à la Défense ~ Darkness Rising!

Me voici :
Célébrité : Gordon Currie
Messages : 48
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Mer 2 Mar - 20:34

* Mon agonie n'était pas terminée, loin de là! Je m'en voulais vraiment pour ce que j'avais fait. Ces gens que j'avais détruits, je n'en avais eu aucun remords jusqu’à présent et maintenant que je sentais ma fin venir je ne pouvais que l'accepter et la laisser venir m'emporter. J'avoue j'étais lasse de luter si durement devant ce monstre qui n'était vraiment que haine et destruction. Cela m'épuisais autans physiquement que psychologiquement et je devais en finir pour de bon. J'étais né avec ce démon, j'avais grandi, j'avais été élevé dans ce but... et plus rien ne devait vraiment s'arrêter jusqu'à l'anéantissement total de ce démon auquel je faisais face tous les jours dans mon miroir... L'avaient-ils remarqué ? Oui tous ceux qui me croisaient et qui ne soupçonnais rien de ma véritable nature, l'avaient-ils remarqué ce démon derrière moi qui me possédait qui m'obstruait la vue? Qui m'empêchait de vivre une vie si normale si banal... aurais-je droit un jour à faire partie de ce monde des humains, si fascinants au demeurant, si beaux quand on n'y déchaîne pas l'enfer sûr terre? La réponse à toute cette question était NON ... bien sûr que non. J'aurais tant aimé, j'aurais tant aimé lui dire à quel point je l'aimais mais je m'y refusais... Je savais que cela n'était aucunement réciproque. À quoi bon rester dans ce monde en était si seul avec une haine et une noirceur effroyable que j'en avais mal au ventre chaque fois que je m'énervais pour un rien. Je ne sentais plus vraiment l'emprise du démon après les coups de Sutton et j'avoue je me sentais presque bien sous la chaleur cuisante des brûlures de l'eau et des poings bénits qui me retiraient toute velléité toute résistance... toute vie.

Je vis alors Maggie s'approcher, agrippant cette lame qui devait enfin en finir mais elle ne pouvait s'y résoudre... m'aimait-elle à ce point ? Je suppose oui. Elle a un si beau font, si grand cœur. Un cœur que je n'ai eu que trop tard je pense. Moi aussi j'aurais voulu avoir autant de cœur qu'elle, autant de lumière en elle-même. Elle qui ne voyait surement que la noirceur de son âme. Pas étonnant que Constantine ce soit accrocher à elle autant. Deux âmes damnés dans l'éternité de l'amour... moi je n'aurais surement pas le droit à cet amour. Je senti enfin la lame me transpercé le cœur. Elle pleurait tant et si bien que je finis par la soulager de ce poids sombre. Doucement mais sûrement je la regardais dans les yeux et je m’enfonçais la totalité de la lame. Je tombais alors dans les limbes!

Non... je ne tombais pas autant que je le pensais. J'ai eu l'impression que quelque chose clochais soudain. Ce n'était pas normal que je ne me senti pas partir. Pourtant nous avions tout prévu alors pourquoi ? Pourquoi n'était-il pas là à agonisé et hurler toute sa rancœur avant de finalement retourner en enfer comme un bon démon qu'il était et pourquoi étais-je toujours en vie? Faible certes mais largement en vie.....*

COMME DIRAIT CONSTANTINE, JE NE SUIS PAS MORT PAUVRE CON HAHAHAHAHAHAAHA!

*Non c'était impossible, les brûlures s’atténuaient il commençait à reprendre le dessus sûr moi...* ho non! Salopard! Tu ne vas pas t'en tiré comme cela! J'ai une chance! il faut que je me batte on m'a laissé en vie alors je vais te réduire à néant cette foi!!

Mais oui bien sûr tu vie... mais tu va mourir!!!

*J'eus l'impression de me relever dans mon esprit...oui je devais me battre et pas me laisser aller ... C'est vrai que je m'en voulais pour tout cela mais je voulais vivre putain! vivre une vie normale! Alors avec toute la force qui me restait je revins à moi*

- Sutton...pitié... faites ce que vous avez à faire... Exorcisé ce démon... il est faible pour le moment mais il ne le restera pas longtemps... je... je vous en prie...

* Je finis par lâcher prise le démon est devenu presque hystérique avait repris le dessus complètement*

- Viens le chasseur, vient pauvre con qu'on s'éclate tous les deux ... jamais tu ne me vaincras jamais!!

* Je fis un sourire* Ho que si on va te renvoyer là d'où tu viens et crois-moi tu vas souffrir!!

*Moi, enfin le démon regardais Sutton comme pour le défier et il commençait vraiment à reprendre le dessus sûr moi. Il fallait donc faire vite et j'étais bien déterminé à me battre. Je me doutais malheureusement que le démon voudrait m’emmener en enfer avec lui. Il me promettait mille souffrances et que ce n'était rien à coté des victimes qui me hantait chaque jour que Dieu faisait. Il me promettait même un entretien avec Satan lui-même. Pff! Comme si j'en avais à faire quelque chose. Il allait brûler en enfer et moi avec mais je m'en foutais du moment qui libérait ce monde de sa présence.*



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Now I am back here to have my Revenge... Watch out Darkness!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Jeu 3 Mar - 7:24

Je me postai assez prêt de Luna pour la retirer de là si jamais ce putin de démon venait à s'en prendre à elle. Elle semblait hésitante et sérieusement si elle bougeai pas j'allais lui enfoncer moi-même. Elle hurla à m'en écorcher les oreilles mais soudain une lumière vive et blanche arriva je levai la main devant mes yeux pour la baisser et là je vis... Un ange? enfin... un truc avec des ailes quoi. Je reculai d'un pas en le regardant, celui qui aidait Luna à enfoncer le petit poignard dans le coeur.

- Putin... c'est quoi cette connerie? dis-je tout bas.

Ok les pouvoir je m'en acclimatais mais là ça? Soudain le silence m'arracha à la contemplation de cet homme? Enfin de lui là. Le silence tranquille presque paisible. De longues minutes à regarder cette forme presque inerte sur le sol. Soudain sans crier gare je vis les mains se mettre sur le cou de Luna Je fis un pas en avant quand elle nous demanda de rester en retrait. Putin elle se foutait de moi là! Mes dessins irradièrent de plus belle et plus vivement mais sérieusement de la voir ainsi et de ne pas bouger. Cependant quand j'entendis le démon dire qu'il n'était pas mort ceci me fouta dans une rage que je ne me connaissais pas.

Nikolaï fini par se tourner vers moi pour me demander de lui en débarrasser. Cependant la phrase que le démon me défia de venir le voir je fis un sourire en coin à la limite du sadique. Me laisser guider par mon instinct, par l'énergie de mon ancien moi.

- Avec plaisir pourriture... Et sache que je gagne toujours.

Une bible... il me fallait une bible. Mentalement et rapidement je m'en visualisai une et en quelques secondes elle apparut dans ma main. Ah bien merci Luna de m'avoir appris ça! Elle était vieille, écornée mais je n'en avais que cure. Un signet était déjà placé entre des pages. Je relevai le regard et ouvrit la bible je remarquai les petites bulles d'eau bénite intactes. Je les attrapai et ouvrit la bible en m'approchant. Je lui collai mon amulette au front et puis... bon elle était bénie alors je vis un grésillement qui l’affaiblirait un peu plus et entamai ma lecture.

Une longue lecture qui était pénible pour moi mais je vis ses mains ramollir et ainsi Luna pourra s'échapper pendant que je terminerai. Bien sûr il était résistant mais je me maintenais là au-dessus de lui en l'aspergeant quelques fois d'eau bénite continuant encore et encore. Mon front se perla de sueur et je savait que je prenait toute mon énergie et mes forces. Cependant je ne lâchai pas continuant encore et toujours de réciter ses mots inscrit dans la petite bible noire et usée.

J'entendais la créature gémir et se forcer à rester dans ce corps. Ok! Debout ça marchait moins bien? Parfait! Je me mis sur les genoux passer chaque côté de son corps et je pus voir qu'il était encore là mais affaibli, très faible même. Instinctivement je posai ma main sur son front tonnant encore les mots plus fort comme s'il allait cogner sur les murs pour revenir dans les oreilles pour parvenir à se démon. Je m'essuyais les yeux la sueur coulant dans ceux-ci. Putin c'était long et je m'épuisait. Finalement après avoir passé la nuit à ignorer ce qu'il disait, les grognements et les piques sarcastiques un cri aigu se fit entendre.

- OUVRE LA FENÊTRE VITE!!!!! GO GO!!!

Il s'en irait dans quelques minutes je le sentais, encore quelque jet d'eau bénite et des paroles beuglé comme pas possible et le voilà qui sors de ce corps en me toisant. Sans peur je le fixe à mon tour avant qu'il ne soit aspiré dans les rayons du soleil levant. Je fini par me tasser de là lentement, à bouts de forces la sueur perlant mon corps entier. Je 'appuyai sur le mur vidé d'énergie, une loque....

- Il est partit... dis-je à bout de souffle



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directrice du NCIS à Honolulu
avatar
Luna Callingan
Directrice du NCIS à Honolulu

Me voici : Smile
Célébrité : Maggie Grace
Avec qui : what a smile...
Messages : 621
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   Jeu 3 Mar - 11:53

C’était terminé… Enfin… Nikolaï ne souffrait plus de ce démon des plus malfaisants en lui… Quand Jack m’avait demandé d’ouvrir la fenêtre, je n’avais pas vraiment tilté et ce fut Mick qui se redressa, passa la protection et ouvrit la baie et la fenêtre à vitesse vampirique pour être sûr qu’il ne reste pas une seconde de plus dans cette maison… Je me suis écroulée à genoux tandis que Mick alla aider Jack avec un air inquiet. Mick lui demanda s’il allait tenir le choc, car il était vraiment blanc et il avait limite eu peur quand il s’était mis à hurler des paroles de la bible en latin. Ne comprenant pas pourquoi il avait eu peur, il sentit des brûlures lui parcourir le bras et il se sépara rapidement du jeune homme. Les tatouages avaient encore frappé, et cette fois un être réellement dénué de toute malice. Mick se tint le bras, mais resta près de Jack au cas où, même si l’irradiation des sceaux lui faisaient monter le rouge aux joues comme s’il se chopait un énorme coup de soleil…

Mon regard croisa celui de Jack, je n’avais pas besoin de paroles, nos regards suffirent. Il était plein de gratitude et en même temps triste et inquiète. Comment allais-je expliquer la mort du Secrétaire d’Etat moi. Et en plus dans ma propre demeure. Daniel s’avança vers Jack et lui soigna ses blessures, il ne restait plus que l’épuisement, mais il savait que le jeune agent du FBI ne s’écroulerait pas avant d’avoir retrouvé sa promise. Il revint vers moi, tandis que je tenais le corps sans vie de Nikolaï dans mes bras. Je pleurais.

Mick put de nouveau s’approcher de Jack, comme si l’intervention de Daniel leur avaient fait comprendre qu’il n’était pas un ennemi. Il le soutint tandis qu’il l’aidait à se mettre debout en lui murmurant un « courage vieux, bientôt tu seras dans les bras de ta chérie…Encore un effort, tu as fait du chouette boulot… » Je ne faisais pas attention mais, c’était la première fois que je voyais Mick aussi détendu, c’est comme si je l’avais retrouvé l’espace d’un instant. Mais j’étais trop malheureuse pour m’en rendre compte. Je serrais le corps du jeune homme dans mes bras lui caressant les cheveux, pleurant tout ce que je savais… J’avais tant travaillé, tant combattu pour qu’il puisse vivre parmi les humains, tout cela pour rien, pour en arriver là… Pour en arriver à sa disparition. Oui, il l’aurait voulu, il voulait que cela soit moi qui le libère de ses chaînes démoniaques, mais j’avais espéré qu’au moins le sort de la lame maintienne en vie sa partie humaine…

Daniel vint à mes côtés, son sort semblait avoir échoué, il me serra contre lui, ma tête alla se blottir dans son cou et pleura de plus belle. Non, cela ne pouvait pas se finir ainsi. Daniel posa sa main dans mes cheveux et me regarda avec des yeux un peu humides et me caressa les cheveux. J’avais perdu tellement de gens… Quand j’y réfléchissais, ma vie depuis la mort de John était un échec. D’autant plus que maintenant que je retrouvais la mémoire… J’avais vu tellement de gens disparaître, des innocents pour la plupart… Mais d’un autre côté, j’avais bouté tellement de créatures maléfiques, que les pans de mur de la villa d’Alexander ne suffiraient pas à écrire le tableau de chasse…

Je n’arrive pas à arrêter le flot de larmes… Je me sens tellement mal, tellement coupable, tellement triste, tellement nulle… Daniel lui-même n’arrive pas à m’apaiser. Mon oreille détecte alors un son étrange… tellement espacé que je n’y fais pas attention… Daniel relève le nez, lui aussi il semble sentir quelque chose… Puis le son revient, très faiblement mais plus souvent. Je regarde dans le vague m’arrêtant quelques instants de pleurer. Je regarde Daniel, non ce n’est pas lui. Son cœur bat parfaitement bien. Doucement ma tête descend sur Nikolaï et là… L’incompréhension se lit sur mon visage… Daniel pose sa main au-dessus du torse de Nik et elle rayonne…

D : C’est impossible… Le sort a fonctionné !!! Il est en vie… Terriblement faible mais en vie…

Sa main continue de rayonner, et Daniel renchérit qu’il n’y avait plus une once de malice dans son corps et dans son âme. Il était totalement et banalement humain… Daniel le prit dans ses bras et le porta avec toutes les précautions du monde, essayant de limiter la perte de sang de sa blessure à la poitrine et il me laissa alors avec Jack et Mick, tandis qu’il portait l’ancien démon dans la chambre à l’étage.

Je me suis redressée et j’ai posé ma main sur l’épaule de Jack… Je savais qu’il refuserait de se reposer. Sentir Mick en forme à mes côtés me fit un effet étrange sur mon moral. Il remonta doucement. J’ai pris le visage de Jack et j’ai embrassé son front.


-Tu sais que je voudrais que tu te reposes, mais je pense que tu dois LA retrouver… John t’aidera à tenir jusqu’à elle… De grâce soit prudent…

Je le vis partir en titubant et il ferma la porte. J’ai regardé Mick, il y avait tellement longtemps que je n’avais pas vu cet éclat bienveillant et confiant dans ses yeux. Il caressa ma joue alors que je me levais pour rejoindre Daniel et Nikolaï dans ma chambre…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[CALIFORNIE] Los Angeles 1952 ~ Just one moment in Time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le panneau Hollywood dans la ville californienne de Los Angeles, aux États-Unis.
» Doux moment...
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» Indochine 1952
» Campagne 1951-1952 du croiseur Jeanne d'Arc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::NCIS: Angels Scared::: :: WASHINGTON et le reste des ETATS-UNIS :: Etats-Unis-