Une histoire sur la base de NCIS changeant complètement du moule habituel...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) Alexender Grayson ft. Jonathan Rhys Meyers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
US Defense Headquarter
avatar
Pentagone (PNJ)
US Defense Headquarter

Messages : 68
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: (m) Alexender Grayson ft. Jonathan Rhys Meyers   Sam 30 Jan - 20:50




Alexender Grayson"Citation qui tue, ou pas."

Histoire

Je suis né à Sighisoara en tant que descendant de Basarab Ier, mon père était Vlad II le Dragon, prince de Valachie. J'ai passé la majeur partie de ma jeunesse en tant qu'otage du sultan. C'est durant cette période que j'ai appris la beauté du Pal et que l'art de l'épée et de la guerre me fut enseigné. C'est à mes 17 ans que je quitta ce pays pour récupérer mon trône. Je batailla des années avant de devenir véritablement Prince, luttant durant d'innombrable guerre et combats. Mon pays était la proie au désordre et au chaos. Une fois sur le trône, pour consolider mon pouvoir je procéda à l'extermination d'une partie des boyards. C'est à ce moment là que l'Ordre du Dragon me contacta.  
Vous connaissez l'Ordre du Dragon ? Il s'agit d'un ordre de chevalerie fondait par le roi Sigismond de Luxembourg. Ils avaient entendu parler de mes combats contre l'empire ottoman, mes techniques de guérilla et de la terre brûlé lors de nos retraites. Je devais brûler mes propres villages, empoisonner mes sources d'eaux. Mon peuple m'était fidèle car la justice régnait ce qui me permettait de rallier des troupes lorsque la Valachie en avait eu besoin. Mais il ne souhaitait pas que je continue à mener des combats, entraînant dans la guerre des milliers d'hommes. Ils n'avaient pas l'air de comprendre que là se jouait la liberté de leur pays. Et ils m'avaient déjà menacé. Évidemment, ils pouvaient bien y aller, je ne risquais rien, j'avais depuis longtemps pris le plus grand soin de ne pas être atteignable. Cependant, je n'avais pas prévu le plus extrême de leur plan .. Alors que je retournais à mon château, j'avais aperçus la pire chose au monde, et je n'avais rien pu y faire. Dans la cour de Poenari, était attaché à un poteau Ileana, celle que j'aimais. Je n'avais eu besoin que d'une seconde pour réagir mais cette seconde avait été la seconde de trop, des membres de l'Ordre avait déjà pris le plus grand soin de me rendre inoffensif et alors que je n'avais aucun moyen de la protéger, ils avaient mis feu au bûcher, brûlant Ileana vivante. De mon côté, je me débattais et ordonnais que l'on me lâche mais rien n'y faisait, et je ne pouvais quitter des yeux ma femme, qui souffrait par ma faute mais surtout par la leur. Alors que je pensais que je ne pourrais pas connaître de torture qui soit pire, l'Ordre du Dragon me fit rapidement comprendre que ce n'était là que le début de leur petit jeu et ils m'attachèrent à des chaînes en métal, me fouettant jusqu'au sang pour que je me souvienne d'obéir à leurs ordres à l'avenir, si avenir il y avait. Au bout d'un moment, je perdis connaissance mais mon esprit se chargea de ce que mon corps n'était plus en mesure de faire : Prendre la relève. Faisant un pacte avec le Diable, je promettais que je vengerais la vie innocente de ma princesse, quel que soit le prix à payer. Ce fut ce jour-là que je devins un vampire. Et je mis la ville à feu et à sang, aveuglé par le chagrin et la folie qui s'était emparé de moi. J'avais néanmoins pris le plus grand soin d'éliminer les membres  de l'Ordre du Dragon un par un, gardant leurs dirigeant pour la fin. Ma vengeance avait été sans limite et je n'avais plus qu'un désir en tête, leur faire regretter de toutes les manières possibles le sacrifice d'une femme innocente. Néanmoins, aveuglé par mon désir de vengeance je n'avais pas considéré l'un des détails de ma nouvelle condition : Le soleil m'affaiblissait et  ils en profitèrent rapidement, ayant parfaitement conscience du fait que c'était là leur seule chance d'avoir le dessus sur moi. Pendant plus de quatre siècles j'ai été en état de momification, continuant de vivre mais ne pouvant plus bouger, ni respirer, ni m'hydrater. En à peine quelques semaines, chaque nerfs de mon corps était en feu, et croyez-moi ce genre de douleur peut facilement vous faire devenir fou. Chaque seconde j'avais l'impression de mourir, chaque fois plus douloureuse que la précédente, et je ne pouvais rien y faire. Jusqu'à ce jour de l'année 1881.

J'avais d'abord entendu du bruit dans la crypte, des voix d'hommes plus précisément. Et j'avais attendu. Attendu ce qui m'avait paru être une éternité de plus. Jusqu'à ce que j'entende le bruit distinct d'une gorge que l'on tranche. La seconde d'après, je sentis un filet de sang commencer à couler sur mon visage, redonnant à mon corps ce qu'il attendait depuis quatre siècles : Un semblant de vie. Après quelques secondes, ma peau retrouva son état normal et au fur et à mesure que les pics qui me transperçaient de toute part rentraient sous terre je fus en mesure de bouger à nouveau, buvant avec plaisir le sang que j'avais attendu depuis tout ce temps. En quelques secondes, je sortis de mon cercueil, lentement mais plus rapidement que tout ce que j'avais vécu ces dernières décennies, sentant néanmoins la brûlure du soleil sur ma peau. Pas la peine de préciser qu'à cet instant précis je n'étais encore qu'une bête assoiffée de sang et j'essayais d'abord de m'attaquer à celui qui m'avait fait sortir de là, remarquant bien vite néanmoins qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait et lorsque je tombais à terre, je remarquais juste à côté de moi un cadavre, certes, mais encore porteur d'une grande quantité de sang dont je me repus avec satisfaction.

Quelques années plus tard j'étais en Angleterre, à Londres plus précisément, et j'entendais bien être considéré comme celui qui serait parvenu le premier à maîtriser l'électricité géomagnétique. Et si je parvenais cela, alors l'Ordre du Dragon et leur commerce du pétrole pourrait dire au revoir au marché mondial.

J'avais tout prévu ce jour-là. Lors de cette soirée j'allais faire la rencontre des Londonniens  et rien ne devait être laissé au hasard. La fête avait été réglée pour que tous les détails soient parfaits, à la seconde près. Renfield mon homme de main, venait de m'annoncer et j'avais descendu les marches avec la noblesse dû à mon rang, prenant une coupe de champagne qu'on me présenta. J'adressais un regard à la foule mais à peine avais-je vu son visage que je n'avais pu que difficilement regarder autre part. Ce n'était pas possible … Ileana était morte il y a de ça plusieurs siècles et pourtant, cette jeune femme lui ressemblait trait pour trait. La même beauté naturelle, la même perfection. Je ne la connaissais pas encore mais j'avais déjà l'impression que j'avais passé ma vie à ses côtés. Je devais lui parler, aller à sa rencontre ! Et à peine quelques secondes plus tard j'avais déjà demandé à Renfield de me trouver ce qu'il pourrait sur cette femme. Je voulais tout savoir d'elle, je me le devais. Par la suite, j'avais été à la rencontre de mes invités, certains dont je me serais bien passé, j'avais entamé une discussion avec un jeune homme que je connaissais pas encore mais qui allait m'être très utile. Une seconde plus tard, elle nous rejoignit et immédiatement cet  homme fut plus intéressant. Je vis à son regard qu'elle était tout aussi troublée que moi, la différence étant qu'elle n'avait aucune idée du lien que nous partagions. Ileana était très probablement son ancêtre et, la revoir comme si elle était « en chair et en os » était pour moi une impression très divergente. Une partie de moi se sentait revivre pour la première fois depuis longtemps, mais l'autre partie était toujours en train de ressasser le passé, me souvenant que j'avais perdu la femme de ma vie à cause de l'Ordre du Dragon. J'appris que cette femme s'appelait Mina et lorsque j'avais eu le privilège de lui faire un baisemain, comme l'exigeait la tradition, je ne pus m'empêcher de plonger mon regard dans le sien, tentant dès à présent de sonder son esprit. Elle m'avoua que mon visage ne lui était pas inconnu et je pris un malin plaisir à lui dire qu'effectivement nous nous étions déjà vus dans le passé. Oh bien sûr elle ne pourrait comprendre ce à quoi je faisais allusion mais je ne pouvais m'empêcher de dire ce que je pensais à cet instant précis. Jamais je n'aurais pensé pouvoir un jour retrouver Ileana, et voilà que  son parfait sosie se présentait à moi, comme si j'avais toujours été amené à la rencontrer, comme si nos destins étaient liés...

Par la suite, alors que les jours passaient, que les semaines défilaient et que les mois se suivaient, je tissais des liens avec certains, créant peu à peu un empire basé sur l'électricité sans fil, ayant comme je l'avais toujours pensé, que malgré le fait que je venais de bien loin dans le passé, nous devions toujours gardé l'esprit tourné vers l'avenir. Cependant, comme j'en avais l'habitude, l'Ordre du Dragon ne se montrait pas coopératif, bien au contraire, et ils parvinrent à détruire ce que j'avais construit.

Ce jour-là j'avais organisé la plus grande démonstration publique qu'on ne puisse imaginer. Mon entreprise était ouverte à tout les curieux qui souhaitaient découvrir l'électricité sans fil, chacun d'eux recevant une ampoule. J'étais arrivé en retard, étant à l'hôpital avec Mina, profitant de chaque instant que j'avais la chance de partager avec elle. Mais à ce moment-là, une chose terrible avait failli se produire. Cela faisait déjà un bon moment que Van Helsing avait trouvé le moyen de me permettre de supporter la lumière du soleil et j'avais enfin l'impression d'être redevenu un mortel, une chose qui me manquait plus que je ne saurais l'avoué. Depuis plusieurs jours je ne buvais plus de sang humain et cela avait beau m'affaiblir, je n'y prêtais pas attention. Jusqu'à ce que je sois à deux doigts de m'attaquer à celle qui avait su me rappeler qui j'étais vraiment fut un temps. J'étais alors parti, espérant qu'elle me pardonne et bien que j'aurais probablement dû me nourrir je courrais directement jusqu'à mon entreprise. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvrais que la « police » faisait sortir mon public, prétendant que la machine que nous étions parvenus à construire était une menace pour la santé publique. Chose qui était tout bonnement impossible. J'étais révolté à tel point que je ne saurais le décrire. Je n'avais cependant pas tardé à me venger, vidant de son sang l'homme qui m'avait ridiculisé devant tout le public londonien. Plus jamais je ne me laisserais berné par un stupide rêve d'humanité, à quoi bon ? Et à quoi bon rester ici ?

J'étais tout de même resté quelques semaines supplémentaires, alors que Mina et moi passions souvent toute la journée chez moi. Nous étions très proches et elle était la seule capable de me rappeler la dernière part d'humanité en moi. C'était comme si elle était le rayon de soleil illuminant mon cœur. Cependant, l'Ordre en ayant décidé autrement, j'aurais dû me douter que mon presque bonheur ne durerait pas longtemps. Ils l'assassinèrent, sans aucune pitié comme ils en avaient l'habitude. Sauf que cette fois-ci, j'avais été en mesure de me venger, de venger Ilona, comme Mina, de leur faire savoir qu'à partir de là personne ne se mettrait en travers du chemin du comte Dracula. Chacun d'eux soufra affreusement, comme il le méritait et suite à cela je partais m'installer aux États-Unis.

Lorsque j'arrivais début 20ème à Washington, je mis un peu de temps à m'habituer aux USA. Mais le léger malaise passé je commençais à prendre mes marques et d'ailleurs, je découvrais un moyen de supporter la lumière du soleil : Le lapis lazulli. Je me procurais une chevalière ornée de cette pierre et bien que je sois au départ dubitatif, je ne pourrais expliquer le soulagement que j'avais ressenti en voyant que le soleil n'était à présent plus un danger pour moi. A partir de ce moment, je réussis à me faire un nom dans la fabrication d'armes et mes affaires reprirent de plus belle, à croire que j'étais fait pour être businessman !

Un jour, je croisais complètement par hasard une jeune blonde dans la rue. Elle semblait seule, désorientée, et surtout semblait avoir un grand besoin d'aide. J'apprenais à la connaître, voyant si elle avait autant besoin d'être protégée que ça en avait l'air. Au bout d'un moment je me résolus à la transformer, ayant décidé qu'il s'agissait là pour moi de la meilleure solution que j'avais pour continuer à la protéger si jamais je devais un jour m'éloigner.

Je revins un temps à Washington après plus d'un demi siècle d'errance. Mes armes se vendent mondialement aux services de sécurité, mais aussi dans l'armement de guerre, ainsi que chez le FBI pour ne citer que quelques exemples, le but étant de faire le plus performant et le plus léger possible à chaque fois. J'ai retrouvé Luna. Elle fut la meilleure chose qui me soit arrivé depuis des dizaines d'années. Cependant toutes choses dans ce monde a un prix et même moi j'en ai fais les frais ... sans qu'elle le sache ...

Aujourd'hui, après les attaques qui ont touché les États-Unis, j'ai suivis une partie des organisations du pays et surtout Luna jusqu'à Hawaï ou j'ai posé mes valises dans une villa non loin de la ville. De là je dirige mes affaires de trafiquants et garde un œil sur celle qui fait battre mon cœur. Cependant de nouvelle menace sont apparus ... J'ai disparu... Je n'arrive pas à me souvenir pourquoi... J'ai oublié une bonne partie de ma vie moderne... Je n'ai pas oublié Luna, mais j'ai oublié l'homme que je suis devenue. Je suis redevenue une bêtre, un guerrier et j'ai des runes sur mon corps. Je suis animée par le désir de vengeance... Je n'arrive pas à me contrôler... C'est terrible, Luna arrête-moi! 

584 Ans
Roumain
Hétérosexuel
Séparé
Washington
Buisinessman
Luna Callingan

Unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo at vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus, qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti, quos dolores et quas molestias excepturi sint, obcaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa, qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga.
Prénom P. Nom

Unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo at vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus, qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti, quos dolores et quas molestias excepturi sint, obcaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa, qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga.
Note de l'Auteur

Pas beaucoup de concession sur ce perso! La fondatrice y tiens beaucoup il faut qu'il soit comme dans sa série d'origine et garder l'histoire.


©Lu de never-utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) Alexender Grayson ft. Jonathan Rhys Meyers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) JONATHAN RHYS MEYERS, frère, libre.
» Jonathan de Saint Brévin les Pins
» Photos John Rhys-Davies
» Jonathan Livingstone le Goéland (Vidéo)
» Les Drakkars en finale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::NCIS: Angels Scared::: :: Avant tout :: Qui êtes-vous ? :: Postes Vacants :: Inclassables-