Une histoire sur la base de NCIS changeant complètement du moule habituel...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand un peu de protection s'impose (Kayla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mar 19 Jan - 21:43

Ce matin un matin comme les autres. Je me suis lever tôt, pris une douche rapide et un déjeuner tout aussi rapide. Je m'habillai de l'uniforme du FBI réglementaire avant de sauter dans ma voiture et prendre le chemin du FBI. J'arrivai tôt comme à mon habitude où presque personne n'arpentait les couloirs. En tournant la poignée je savais qu'une pile de dossier m'attendrait sur mon bureau. C'est donc dans une sentiment d'automate que je franchi le seuil et allai m'asseoir à mon bureau pour prendre un dossier d'un corps policier d’Hawaï qui me demandait d'observer une bombe qui avait sauter quelques semaines auparavant. Sourcils froncé, lèvres pincées j'examinai les photos lentement, minutieusement pour tenter de trouver quel était le détonateur, si je ne l'avais pas déjà vu quelque part. En même temps je pianotait sur mon clavier pour mes recherches totalement absorbé par mon dossier.

Des coups toqué à ma porte. La gentille secrétaire entra timidement quand je posai mon regard sur elle. Elle me fit un sourire timide me remettant un dossier. Je fronçai les sourcils et posai mes yeux sur le dit dossier, "Reese, Kayla" . Je poussai un soupir et remerciai la jeune femme et l'ouvrit quand la secrétaire me dit:

- Elle sera ici à 10:00 monsieur. Si vous voulez je peux lui demander...


- Non ça va. J'ai promis à Luna.


En effet Luna m'avait demandé si je ne pouvais pas prendre le dossier de Kayla pour enquêter sur un homme violent qui cherchait à s'approcher d'elle. Comme je ne peux rien refuser, ou presque à mon amie j'acceptai. Cependant... il faut savoir que les femmes et les enfants violentés, assassinés sont mon talon d'Achille. Je me dois de me contrôler car sinon j'explose carrément, sans mauvais jeu de mots. Je regardai l'heure il me restai environ une heure trente pour prendre conscience du dossier. De ce fait je me plongeai dedans en me calant dans mon fauteuil les pieds sur mon bureau. Je lisais chaque lignes avec attention sentant mon corps s'enflammer devant les détails qu'il contenait. Comment un homme pouvait lever la main sur une femme? Sérieusement je me le demandais. Concentré dans ce dossier, un index sur ma bouche j'entendis à peine les coups cognés timidement à ma porte. Ce fut un ombrage dans mon angle de vue qui me fit lever la tête.

- Oh! Bonjour entrez je vous prie. Vous devez être Madame Reese. Agent Jack Sutton, asseyez-vous je vous prie. Vous voulez un café?

J'attendis sa réponse avant de poser devant elle sa demande. Je contournai mon bureau et plaçai le dossier sur le bureau et stylo en main. Je levai les yeux vers elle et lui fit un sourire rassurant. Je voulais qu'elle se sente à l'aise d'être ici.

- Alors que puis-je pour vous madame?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mar 19 Jan - 23:34

Pourquoi Luna m’avait demandé d’aller voir cet agent. Mon ex était sorti de prison par je ne sais quel miracle et avait cherché à me recontacter. Mais en bon agent fédéral, Luna m’avait demandé de prendre les devants avant qu’il aille plus loin. Qu’entendait-elle par aller plus loin. Je sais par expérience qu’elle avait dû voir des cas similaires quand elle était au FBI mais n’empêche il ne reste pas moins qu’il s’agit de ma vie et je la conduis comme bon me semble. J’aurai contacté les autorités si je me sentais en danger !

Quand je suis arrivée au nouveau QG du FBI, il était terriblement en travaux. Comment des personnes normalement constituées arrivaient à travailler dans un tel fouillis. Je reconnais que mon studio de tatouage n’est pas super rangé, mais quand même Ya des limites au bordélisme !

Cette affaire avec mon ex-mari datait au moins de trois ans. Il avait eu une notice d’éloignement qu’il n’avait pas respecté. En premier lieu, je n’avais rien dit, mais Luna n’avait rien manqué et avait crié au scandale. C’est à reculons que j’avançais vers le bureau qu’on me désigna. C’était l’agent Jack Sutton, un ami de Luna, amitié qui datait du temps où elle était à la BAU-FBI je ne sais quoi.

Je suis entrée dans un bureau qui semblait en meilleur état que le reste du bâtiment, du moins à l’intérieur. Un homme était penché sur un dossier, vraisemblablement le mien ce qui me fit grimacer un peu. Je n’appréciais que moyennement qu’un homme soit au courant de mon histoire, aussi fusse-t-il un ami de Luna. Mais bizarrement je me sentais en confiance dès que je mis un pas dans ce bureau. Nos regards se croisèrent. Luna avait dû prévoir le coup.


-Bonjour ! Oui… Par contre c’est Mademoiselle Reese… Enchantée ! Oui volontiers merci !

Je répondais presque par phrase automatique. Je ne me fis pas prier, je me suis assise sur la chaise dès qu’on me le proposa et j’ai accepté pour le café. Il avait l’air sympa, exactement comment je me l’imaginais. Il n’allait pas s’amuser avec moi avec mes dons. J’allais tout de suite savoir s’il mentait ou pas ! De plus j’avais senti d’un coup que les mecs qui battent leur femme lui distillait une haine viscérale en lui, ce qui m’avait faite frissonner.

Que pouvait-il pour moi… Bon, maintenant que tu y es ma fille, tu n’as pas le choix !


-Je ne sais pas par où commencer… Je sais que vous avez eu mon dossier dans les mains donc vous devez savoir par quoi je suis passée… Aujourd’hui mon ex-époux est dehors, bravant l’ordonnance d’éloignement qu’il avait à mon encontre… Il ne m’a pas parlé… Juste que son regard m’a suffi à me faire comprendre que je devais lui appartenir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mer 20 Jan - 7:15

Je posai donc une tasse de café devant elle bien fumante, quoique bien dégueulasse. Que voulez-vous ont ne change pas le café des postes d'agents de l'ordre et que se soit un poste de police ou ici au FBI. Je lui fit un petit sourire quand elle me signifia que c'était "mademoiselle" et non madame.

- Désolé mademoiselle alors. Oh et ne vous surprenez pas.. le café est pas trop bon mais bon... ça fait le travail.

Oui ça réveillerait un mort ce truc. Enfin toujours est-il que je m'étais assis face à la jeune femme qui semblait hésiter une seconde à me parler. Elle m'observa pendant quelques minutes et je fini par hausser les sourcils l'encourageant à me parler et se confier. Je ne suis pas un monstre quand même,je suis assez sensible si on gratte un peu. Cependant depuis la mort de ma fiancé je m'étais quelque peu refermé sur moi-même cachant mes émotions et les découvrant très peu. Finalement Kayla sembla abdiquer et s'ouvrit à moi. et son récit, quoique bref, me toucha vraiment. en un regard cet homme avait réussi à lui flanquer la frousse au point que Luna me confia ce dossier. J'avais les yeux rivés dans les siens et à la fin de son monologue je baissai le regard un moment en me passant la langue sur les lèvres.

Je sentais mon être s'enflammer mais je me contint. De toute façon cette jeune femme avait peur de son ex-époux inutile que je lui en remette une couche en manifestant ma colère. Je savais que si je me retrouvais devant lui j'aurais un mal fou à me contenir. Je pris une longue inspiration enfouissant ma colère au plus profond de moi préférant me concentré sur la jeune femme.

- En effet j'ai pris connaissance de votre dossier mademoiselle. Je serais honnête avec vous je... J'ai été choqué des éléments qu'il y contenaient. Il vous a fait vivre un enfer et personne, je dis bien personne au monde ne mérite ceci. dis-je en mettant un index dans son dossier, De plus vous n'êtes pas une chose vous n'appartenez à personne. Vous êtes une jeune femme qui, je le crois, a une tête sur les épaules.

Bon Luna m'avait que très peu parler d'elle donc je n'en savais pas plus que ça. Elle avait une boutique de tatouages et son entreprise roulais bien mis à part ça je ne savais rien. Je voulais certes la protéger mais je me devais de savoir son degré de dangerosité... quoique c'était tous des cinglés mais bon je n'allais sûrement pas lui dire ici... enfin pas maintenant.

- Je me dois de vous poser quelques questions. Est-ce qu'il possède des armes ou serait en moyen de s'en procurer? Je veux que vous vous sentiez libre de me parler mademoiselle. Je ferais tout en mon pouvoir pour vous aider, promesse de Sutton.

Ceux qui me connaissent savent que aussitôt que je fais une promesse je m'y engage jusqu'au bout quitte à en perdre ma vie. Certains m'ont même reproché de m'investir un peu trop dans mes dossiers ou mes enquêtes quand je faisais cette promesse. Je pouvais déjà voir Luna rouler des yeux si elle m'avait entendue. Mais qu'avais-je à perdre? J'avais déjà perdu mon coeur étant emporté avec ma dulcinée. Depuis tout petit j'avais eu des embûches et sérieusement, je n'étais pas fait pour le bonheur alors autant me jeter dans mon travail et là devant moi il y avait une jeune femme qui me demandait mon aide.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mer 20 Jan - 10:45

*Je fis un léger mouvement de recul. La colère qu'il ressentait crescendo était tellement forte. Les gens comme ça devaient sérieusement le sortir de ses gongs. Mais j'arrivai à percevoir autre chose. Une profonde blessure qui n'aidait pas à lui faire garder le contrôle. Je n'arrivais pas à discerner ce qui l'avait brisé à ce point. Il ne faut mieux pas que cet agent se retrouve face à mon ex, je ne gagerai pas de sa sécurité s'il lui tombait dessus.

Il ne supportait pas qu'un homme digne de ce nom lève la main sur la femme qu'il est censé aimer. Moi aussi je n'avais pas compris. En tout cas il semblait prendre cette affaire très à coeur et je me sentais rassurée sans pouvoir l'expliquer. Il y avait de l'eau qui s'était écoulé sous les ponts et qu'il ne me faisait plus trop peur, je n'en avais plus la terreur comme dans le passé.

Il avait compris beaucoup de choses. Je n'étais pas sa chose. Et pourtant il était convaincu que j'étais son jouet, pour assouvir ses besoins aussi bien sexuels que de violence! Je ne répondis rien je me contentais juste de hocher la tête. La tête sur les épaules me fit sourire doucement.

Je l'ai laissé me poser des questions. Je décelais de plus en plus la perte qu'il avait subite. J'essayais de discerner un peu mieux ses pensées. Ecran noir! Bon bah tant pis. Par contre mon empathie me signale de plus en plus que j'ai à faire à un homme brisé, qui s'est jeté dans son travail pour oublier son chagrin. On allait être voué à travailler régulièrement ensembles, il allait falloir que je perce son mystère. Depuis toute gosse, j'aimais les défis, et on venait de m'en proposer un digne de ma hauteur.*


-A ma connaissance il ne possède aucune arme... Quand j'ai porté plainte la première fois, On lui a retiré son permis de chasse et sa Winchester. Pour ce qui est de s'en procurer, je pense qu'il en est capable comme tout à chacun... Enfin lui plus que les autres... Il avait des mauvaises fréquentations dans la ville où nous habitions... Et je vous crois, je sais que je peux vous faire confiance Agent Sutton... Je le sens...

*Je me suis tue, venant juste de trouver une faille dans ses pensées. Il est bien protégé son esprit pensai-je silencieusement. D'après lui il n'a plus rien à perdre? Il n'a plus le droit au bonheur? Si je devais revoir cet homme, je ferai en sorte de le sortir de ces ténèbres, comme on m'a sorti des miennes après mon divorce.*

-Il y a une chose que vous devez savoir... Depuis mon divorce il y a 3-4 ans, mon mari était mort, je me plaisais de dire que j'étais veuve car je ne voulais pas qu'on sache ce qui m'était arrivée... J'ai déménagé et radicalement changé de vie pour pouvoir oublier tout cela. Aujourd'hui, avec son retour ici, à Honolulu, c'est toute ma nouvelle vie, ma stabilité émotionnelle et ma réputation qui est en train de partir en fumée. Je ne veux pas tout perdre à cause d'une personne... J'ai déjà du tout perdre à cause de lui... Je ne veux pas recommencer! Je suis sûre que vous comprenez cela Agent Sutton...

*Une petite phrase qui allait mettre la puce à l'oreille de mon interlocuteur, comme si j'arrivais à lire dans un livre ouvert, mais c'était encore très implicite, S'il faisait un peu attention, il sentirait que je le comprends. Que je sais ce qu'il ressent... ce qu'il traverse. Que lui et moi, d'une certaine façon nous étions pareils. Nous avions tout perdu en un instant, Nous avions du nous reconstruire, mais lui en était encore très loin... Et tout comme lui, à mon arrivée, j'ai du me lancer à bras le corps dans le travail pour troubler ma propre vulnérabilité.

Il allait certainement se demander comment j'arrivais à savoir qu'il avait tout perdu... J'ai donc précédé sa question qui allait arriver soit maintenant soit plus tard. Mais je me suis retirée au dernier moment attendant ses réactions, et la fameuse question qui pourrait m'arriver dessus.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mer 20 Jan - 21:06

Je me sentais toujours observé, une impression qui ne me lâchait guère depuis qu'elle avait mis les pieds ici. Cependant je n'en fit pas de cas c'était toujours un peu impressionnant pour les victimes de se retrouver devant quelqu'un qui pouvait les aider, apaiser leurs souffrances et surtout quelqu'un qui croyait leur version et je ne me doutais pas que cette jeune femme en faisait partie. Si j'avais su à ce moment les dons qu'elle avaient je me serais probablement fermer complètement. Cependant je ne le savais pas et pendant que sa voix douce emplissait mon bureau je l'écoutai attentivement.

Donc pas d'arme mais il avait possibilité de s'en procurer une. Ce n'est pas les petites racailles qui manquaient ici, il trouverait facilement. Je penchai donc la tête notant les notes dans son dossier totalement affairé à la protéger. En même temps mon cerveau réfléchissait à vive allure, elle allait avoir besoin de protection. Ma tête se releva quand elle me dit qu'elle me faisait confiance, qu'elle le sentait. Une phrase anodine entendue des millions de fois mais qui faisait toujours plaisir à entendre. Je lui fit un sourire un peu plus large en hochant la tête simplement. J'allais retourner à mes notes quand elle me parla un peu de son passé. Penché je l'écoutai attentivement et étrangement son passé, quoique bien différent du mien, se ressemblait. Mon écriture se fit plus lente et je senti mon coeur battre un peu plus vite. "Je suis sûre que vous comprenez cela Agent Sutton..." Ces mots résonnaient dans ma tête, mon stylo se figea sur la feuille.

Je n'osai pas la regarder. Que savait-elle? Peut-être simplement une phrase lancée comme ça... non? Les images de ma vie passé firent irruption rapidement. Ma rencontre avec Julia, ma demande en mariage devant sa famille, son sourire radieux, et son corps sur une table de la morgue et moi qui la supplie de se réveiller. Son cercueil et le service qui a eu lieu mes nombreuses nuits d'insomnie et de cauchemars. Je fermai les yeux un moment m'empêchant de penser à ceci un moment. Ce n'était pas le temps. Contre mon torse je pouvait presque sentir la bague que je portais à mon cou. Elle était toujours caché sous ma chemise, comme un talisman. Lentement je relevai la tête et la regardai intensément.

- En effet je comprends. Écoutez euh... dis-je en remettant mes idées en place, je peux vous offrir une garde rapprochée. Il semble être prêt à tout et je crains pour votre vie.

Encore ses pensées de ma fiancée qui me martelait le cerveau mais que je repoussai pour être alerte pour la jeune femme. Je me pinçai l'arête du nez. geste que je faisais toujours quand je me sentais perdre le nord.

- Désolé, mais... Je me dois de vous dire quelque chose. Comment.... comment savez-vous que je comprends votre situation? Je... j'ai cette impression que vous m'observer...



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Mer 20 Jan - 21:35


Involontairement, ou volontairement qui sait, j’avais mis en route sa machine à souvenirs.  Ma télépathie et mon empathie aux aguets, je ressentais toutes les castes de sentiments par lesquels il passait en ce moment : bonheur, grande joie, profonde tristesse et détresse, un malheur… Il a perdu la femme qu’il aimait. Je pressentais alors un objet dégageant une aura particulière… Son alliance ! Il ne la portait pas à son doigt mais autour de son cou. J’ai posé la main sur ma croix gothique, aussi talisman que devait être son alliance… Le pauvre homme… Il est veuf… Maintenant je comprends mieux ses réactions plus tôt dans son bureau… Je n’étais plus tellement sûre de vouloir continuer à en savoir plus.

Apparemment ma petite phrase, aux premiers abords anodine, avait mis un sacré désordre dans ses pensées. Je souris doucement. Apparemment j’avais fait mouche dans mes réflexions. Son regard intense signifiait à mon empathie que non seulement il se doutait de quelque chose, mais aussi qu’à son tour il essayait de savoir d’où venait cette justesse dans mon analyse de sa personne. Il craignait pour moi. Je trouvais cela adorable… Une garde ? Autant que j’argumente sur mon idée qui me semblait malgré tout un peu osée…


-Agent Sutton, son retour est certes en train de chambouler ma vie quelque peu… Mais je ne crains pas tellement pour ma vie… Si cela vous semble pourtant nécessaire, J’impose une condition…

Je voyais que les souvenirs n’arrêtaient pas d’affluer dans son esprit. Je ne pensais pas qu’il était si hanté. Je comptais bien me lancer dans une croisade contre ses vieux démons, et le sortir des ténèbres. J’imposai donc ma condition.

- Je ne veux personne d’autre que vous pour veiller sur moi… Je vous fais confiance, qu’à vous…  Je ne veux avoir affaire à personne d’autre…

Cela étant fait, je me penchais un peu plus sur le cas. Et effectivement, il y avait de quoi faire ! Entre son deuil inachevé, ses démons, le fait qu’il soit persuadé de ne pas être fait pour le bonheur. J’étais comme lui. Avant. Je l’appréciais du coup, pour la ressemblance de son histoire avec la mienne… Et enfin, la question que j’attendais, il se demandait comment je savais qu’il me comprenait et surtout qu’il se sentait observé. Il devait avoir de la bouteille !

- Vous avez raison, je vous observe… Je m’en excuse, mais j’ai toujours l’habitude de décrypter une personne avant de lui accorder ma confiance… c’est étrange, je n’ai pas eu besoin de le faire bien longtemps… Avec vous, à croire que l’on se ressemble pas mal du point de vue de nos souffrances et d’un passé brisé… Non je ne vous connais pas, nous nous sommes même jamais rencontrés… Mais… Croyez-le ou non… J’ai énormément d’intuition… J’arrive à sentir quand la perte de quelqu’un chez un individu, l’a entièrement ravagée… Et je le vois… c’est votre cas… Tout comme moi…

Sans le vouloir, j’étais en train d’inverser la situation. Il était parti pour me protéger de mon ex-époux et d’un coup, je lui faisais savoir que je savais… J’étais en train de retourner la protection contre lui… Je ressentais quelque chose d’étrange, comme si le champ de force qui l’entourait et qu’il s’était construit depuis la mort de cette femme, semblait s’effondrer d’un coup face à mes dons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Jeu 21 Jan - 2:22

J'avais fait souder nos alliances ensemble et je l'ai passé sur une chaînette or que je gardai toujours sur moi. J'avais tellement aimé cette femme! Elle était mon complément, celle qui me gardait les pied ancré au sol. Souvent je la taquinais en lui disant qu'elle était mon phare. Cependant ceci était loin maintenant. Très loin, là où à une époque j'étais heureux, au paradis. Cependant j'étais arrivé à chasser ses sombres souvenirs. Elle m'avait déboussolée je dois être franc et mon regard inquisiteur ne sembla pas lui échapper. Quand je lui dit que je souhaitais une garde rapprochée elle sembla hésiter et m'avança qu'elle ne craignait pas tellement pour sa vie. Aussitôt je retombai dans mes bottes d'agent.

- Au vu de ce que j'ai lu mademoiselle, j'ai de bonne raison de croire qu'il a un degré de dangerosité assez élevé donc... oui c'est important.

Elle me dit qu'elle imposait une condition j'hésitais à me méfier mais je croisai les mains sur mon bureau et l'encourageai d'un regard. Elle ne voulais que moi et personne d'autre. En fait je ne pensais même pas affecter un autre agent. Comme je le disais j'étais un total fanatique de mon boulot m'investissant complètement.

- Parfait, je serais le seul à faire votre protection.

Puis bon je pourrais quand même travailler de chez-elle ou même de mon véhicule. Quand j'émis mon doute à savoir que je me sentais observé, elle se lança dans un longue tirade. Elle m'avait décrypté?? Ça voulais dire quoi? Qu'elle lisait mes pensées? Voyais mes souvenirs qui affluaient? Je fronçai les sourcils non pas par colère mais... ça m'intriguait quoi. Elle avait réussi à sentir ma détresse? Ce côté que je cachai au monde refusant totalement de m'y plonger? Inconsciemment mes pensées s'évaporèrent de mon esprits. Je plantai mon regard sur elle muet. Que pouvais-je dire?

- Vous... Enfin si je comprends bien vous lisez les pensées? Vous... vous avez vu...

Même ici je n'arrivais pas à prononcer son nom sans que je sente une boule se former dans ma gorge. Je ne voulais pas croire qu'elle avait vu mes souvenirs, elle ne pouvait pas non? Ce n'était pas possible...



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Jeu 21 Jan - 9:47

Il me regardait de son regard inquisiteur qui ne m’impressionnait que très peu. Je le comprenais, il ne devait pas savoir par où commencer pour savoir comment je faisais pour lire dans ses pensées et connaître ses sentiments. Non, je n’étais pas plus inquiète que cela, mais ma protection semblait lui tenir à cœur, il semblait penser mon ex-époux potentiellement très dangereux. Je n’allais pas lui donner tort loin de là. J’ai fini par acquiescer.

Je fus soulagée de savoir qu’il comptait effectivement s’occuper personnellement de ma protection. En approfondissant mes recherches, je sus qu’il ne comptait laisser personne d’autre s’en charger. Mon regard s’illumina prouvant un apaisement et une légère satisfaction joyeuse dans mes yeux et un large sourire apparut sur mes lèvres.


- Ne vous en faites pas agent Sutton, Vous aurez toute la place nécessaire pour travailler de votre côté en paix !

Fis-je avec le même sourire. Oui d’accord j’avoue, ma télépathie avait encore frappée. Je ne pouvais pas m’empêcher d’en abuser aujourd’hui, je voulais visiter les tréfonds de son âme et pour le moment, le constat était le même : cet homme méritait d’être sauvé et remonté à la lumière.
Il en arriva à s’interroger comment je faisais. J’ai retenu un léger rire moqueur. J’arrivais à voir de plus en plus clair, alors que la réaction normale serait de se refermer comme une huitre. Mais je décelais une certaine curiosité, il ne semblait pas en colère. En tout cas, je n’avais pas les symptômes quand je sentais la personne que je décryptais en colère. Oui, j’avais senti sa détresse, oui je voulais jouer les déterreurs de côté obscur pour l’en sortir. Il semblait perdu, surpris, et infiniment de plus en plus en détresse…


- Ecoutez… Je ne vous mentirai pas… Oui j’ai lu dans vos pensées… Non je n’ai pas vu vos souvenirs, et oui j’ai senti votre détresse… Vous avez du remarqué avec les événements de l’hiver dernier et étant ami avec une vampire telle que Luna, que le monde tel que les humains se l’imaginent n’est pas vraiment exact… Vous avez du remarquer aussi les touches de surnaturel des enquêtes… Je suis ce qu’on appelle une empathe et une télépathe. Je lis dans les pensées et je ressens les émotions comme si c’était les miennes…

Je porte mes mains à ma poitrine.

-Même si je ne saurai l’expliquer comment je fais… j’ai ressenti ce côté sombre que vous dissimulez au monde depuis la perte de cet être chère… Etre qui devait être votre femme si j’en crois par l’aura qui émane de votre pendentif… Je sais que cela vous paraît complètement dingue… Mais je sais ce que c’est de perdre un être cher, d’être brisé, en ruines… Tout ce que j’ai dit, était des signes de ce que je suis capable de voir en vous… Oui, nous nous ressemblons… Mais je sais que je peux vous aider… Je voudrais vous aider en retour, avec mes moyens… Je sens également que vous ne croyez plus au bonheur et qu’il vous est interdit… Moi aussi je pensais cela quand j’ai dû changer de vie… Que j’ai vu mon petit train-train quotidien voler en éclat sous les coups de mon mari, quand j’ai eu la force de porter plainte au bout de la seconde fois… Oui un monde qui s’effondre, je sais ce que cela signifie…

Je le regarde droit dans les yeux. Je sonde… Encore. Il veut se renfermer, il vient de me donner les clés, je n’ai plus besoin de son aval, ce qui me surprenait. Il savait au fond de lui que la perception humaine de notre monde était erronée vue tout ce qui se passait autour de nous, les vampires, les démons, les lycans… Il allait falloir que je demande à Luna de lui filer des balles spéciales, car les balles traditionnelles ne fonctionnent pas sur ce genre de créatures.

- Agent Sutton… Un mot de vous, et je ne m’occupe plus de ces ténèbres… Cependant, je tiens quand même à vous dire que ce n’est pas en vous voilant cette partie de votre personnalité que vous allez arriver à guérir… Ne refusez pas mon aide, vous en avez besoin… Comme j’ai besoin de la votre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Jeu 21 Jan - 20:34

Bien sûr quand elle me dit que j'aurais toute la place voulue pour travailler ceci me figea. Mes yeux noirs fouillaient les siens en quête de réponses. Tellement de questions fusaient dans ma tête que je parvenais mal à y mettre un ordre précis. J'étais observateur et oui curieux mais je voulais croire qu'elle avait dit ça simplement sans que vraiment elle ai lu dans ma tête. De plus quand elle répondit à ma question je fronçai les sourcils. Elle lisait les pensées, j'aurais dû m'en douter avec Luna qui était vampire. En fait depuis mon arrivée ici il y avait des trucs pas net, du surnaturel quoi. Moi qui est plutôt cartésien et terre à terre c'était toujours difficile à croire. Je ne dis rien l'écoutant simplement. Alors... si elle pouvait ressentir les émotions elle savait que j'avais été irrité de lire les atrocités du dossier et ainsi découvrir mon seul talon d'Achille.

Ainsi ce sentiment de me sentir observé, étudié n'était pas totalement faux en fait. Cependant je n'aimais pas ça. Mentalement je dressai un mur mental sur mes pensées. Si je parvenais bien à cacher au monde "normal" j'aurais plus de difficulté avec les gens dotés de dons mais avec le temps j'étais parvenu à arriver à me faire une barrière et ainsi préserver mes pensées et mes émotions au monde extérieur.

Après sa longue tirade je ne dit pas un mot toujours cette barrière mental bien érigée. Nous nous regardions simplement. Que pouvais-je dire? Je poussai un long soupir et me passai une main au visage. Je m'adossai ensuite à mon fauteuil me demandant par où commencer. Je baissai le regard un moment avant de le remonter lentement vers elle.

- Fiancés, nous étions fiancés. Écoutez mademoiselle Reese vous aviez une condition et je la respecterai à mon tour de vous en imposer une. Ne lisez plus mes pensées c'est... enfin je sais comment dire impoli? J'assurerais votre protection et je m'y tiendrais mais je ne veux pas sentir que vous me sonder ou que vous voulez me sauver de quelques démons intérieur. J'ai réussi à survivre jusqu'ici et je pense être capable de survivre encore.

Je sentais bien que je refusais son aide mais je n'en avais pas besoin... du moins pas pour le moment. Depuis tout petit que je me battais pour exister et je pense ne pas avoir trop mal réussi.

- Ça me touche que vous vouliez m'aider mais je n'en ai pas besoin. C'est ma seule condition, si j'ai besoin j'irais vous voir. Est-ce qu'on se comprends mademoiselle?

Oui je suis entêté mais je savais que je ne pouvais apporter du bonheur autour de moi. La preuve ont m'avait pris la seule personne susceptible de m'en apporter.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Jeu 21 Jan - 23:56


-Luna m’avait prévenu que vous ne seriez pas commode avec les choses privées…

Fis-je avec un regard des plus énigmatiques après avoir entendu sa condition. Je ne comptais pas m’arrêter en si bon chemin. J’avais tout écouté, ainsi il avait été fiancé à cette femme qu’il avait perdue. Mais je ne comptais pas accéder à sa demande, du moins pas maintenant…

- Vous ne faites que survivre… Voilà le problème ! Moi aussi… Je n’ai fait que survivre… Moi aussi j’ai pensé parfois que le bonheur n’était pas fait pour moi et qu’en m’éloignant et m’isolant, je protégerais tout le monde de moi-même… Car étant coupable de ce qui m’était arrivé… Et je pense que vous vous sentez coupable ce qui est arrivé à votre chère épouse… Et donc, je partais du fait, que tout le monde se porterait mieux sans moi… Alors je me suis renfermée, aussi bien émotionnellement que mentalement que physiquement. Mes sourires étaient ceux de convenance… Juste pour faire bonne figure, ce que vous faites en ce moment… La Survie nous y contraint, car si on s’écoutait, on s’écroulerait dans notre chagrin, alors on cherche une solution, un dérivateur… Vous c’est le travail, moi le dessin… Mais on finit par se rendre compte que rien ne change… Que notre souffrance, notre détresse, n’ont pas changé… Notre peine est latente… Et on oublie ce que c’est… De Vivre, et on ne fait que survivre…

Je soupire et je le regarde… Puis je pris un bloc de papier qui était sur le côté gauche de son bureau, et j’ai crayonné… En quelques instants j’avais esquissé ce que je ressentais en le regardant… Un miroir brisé et une bougie flageolante sur la fin de sa cire… Avant de lui montrer, j’ai rajouté un vase avec une magnifique rose qui avait perdu une pétale. Ce dessin m’avait pris en tout et pour tout à peine trois minutes. Ce laps de temps j’avais gardé le silence, le laissant mariner ce que je venais de dire…

- Avant d’accepter votre condition, je veux être sûre que vous voulez vraiment vous priver de la seule personne qui pourrait vous aider à vous y voir plus claire… Luna m’a dit que vous ne venez jamais demander de l’aide… Que c’est à chaque fois, elle qui est venue ramasser les morceaux… Par conséquent j’ai du mal à accéder à votre demande car je sais que vous n’irez pas vers moi… Et c’est aussi pour cela que je m’évertue à aller vers vous et à vouloir vous aider coûte que coûte. Malgré toute la culpabilité du monde que vous pouvez ressentir… Vous ne devez pas vous damner seul à une existence sans bonheur… Sans personne… Sans accepter un jour l’aide d’autrui… Je sais que vous êtes un battant Agent Sutton… Mais comme Luna a dû vous le dire, comme si elle le pressentait… Il vous faudra accepter les choses même si cela vous est impossible et en aucun cas vous entêter à tout faire tout seul ! Luna vous a souvent sortie de situations pas commodes, elle vous a aidé à canaliser votre colère… Vous souhaitez m’aider, alors comprenez que mon aide prenne effet immédiatement !

Je lui montre le dessin avant qu’il puisse contester.

- En réalité... Je n’ai aucunement eu besoin de mes dons ou de mes découvertes antérieures en profanant votre espace pour avoir fait ce dessin vous représentant. C’est ce que je vois en vous regardant. Dans mon métier, j’ai appris sur le tas et j’ai dû apprendre à lire dans les yeux des gens, sans me servir de mes dons. Eh oui, j’ai fait la même chose avec vous… Ce dessin… c’est vous ! Le miroir brisé, c’est ce que vous êtes à l’intérieur. Le cadrage est toujours debout, mais à l’intérieur c’est en ruines, complètement cassé… Mais comme ce miroir, les pièces peuvent être recollées…  Il ne sera jamais plus intact, mais… Au moins ce sera toujours mieux qu’en miettes…

Je prends quelques instants et je reprends…

- Imaginez la bougie vacillante et comme vous pouvez le constater, la cire est sur sa fin… Ceci est votre résistance à la souffrance et la flamme est votre « survie », comme vous vous plaisez à l’appeler… Pendant tout ce temps, vous vous êtes sûrement dit… Personne ne pourra me comprendre, comment le pourrait-il ? Je suis seul, et je le resterai jusqu’à la fin de ma vie… Je n’ai pas à aspirer à un nouveau bonheur vu que le seul qu’il valait la peine d’être vécu, on me l’a retiré, et cela sûrement violemment. Mais comme toute flamme de bougie, celle-ci vacille et s’éteint. La cire fond et n’est qu’une montagne blanche plastifiée…  Tôt ou tard, je crains que ce moment soit arrivé, le masque tombe comme cette bougie qui va finir à la poubelle… Ou servir à la fabrication d'une autre...

Je souris doucement.

- Encore une fois, je n’ai rien cherché réellement, j’ai mis mes déductions sur le coup de mes dons… Vous n’auriez pas compris comment j’ai pu dresser votre portrait avec autant de facilité… On m’a forcé quelque part à savoir-faire. Oui les dons sont là… Mais c’est la solution de facilité…

Je finis par terminer mon image.

- Pour la Rose… C’est l’amour qui sera intarissable que vous portez à cette femme que vous aimez et qui vous a été enlevé trop tôt… Un amour inoubliable… Je sais la peine que vous ressentez… j’ai perdu une autre sorte d’Amour trop tôt… Irremplaçable lui aussi… Dirons-nous que c’est l’expérience qui parle… Et je ne pense pas que si elle vous observe d’où qu’elle soit… Qu’elle apprécierait que vous porteriez son deuil toute votre vie… Oui, vous allez me répondre que je ne la connaissais pas, que je ne peux pas en parler… je vous répondrais que… C’est ce que je voudrais moi… Pour la personne qui reste… Que j’ai tant aimé… Je voudrais… Qu’il connaisse le bonheur encore… Ma foi… c’est de la logique…

J’ai déchiré la page et l’aie faite glissé vers lui… Il allait sérieusement me croire folle, ou méchamment culottée qui n'avait peur de rien, et effectivement, j'étais les trois. Soit j'allais me faire jarter de son bureau vitesse grand V, soit il allait m'interroger pour de bon... Je ne comptais pas le lâcher! Je m'en faisais une mission désormais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Ven 22 Jan - 2:00

Luna l'avait prévenue? Puis quoi encore? Elle lui a dit quoi? J'aimais pas qu'on se mêle de mes affaires et Luna le savais parfaitement. Je fronçai un peu plus les sourcils, ma barrière mentale tout érigée. Elle commença donc un long monologue en me disant d'abord que je me sentais coupable de sa mort. Instinctivement de pinçai les lèvres elle en savait quoi d'abord de ma vie avec Julia? Elle ne pouvait même pas imaginer comment je me sens perdu totalement. coupable? Non simplement impuissant devant une terrible fatalité. Je la laissai continuer attendant la fin pour expliquer, lui dire que MA vie ne regardait que moi et personne d'autre. Elle attrapa mon bloc-note et gribouilla un truc pendant quelque minutes. De mon côté je la fixai comme un lion fixe sa proie. J'en voulais maintenant à Luna de lui avoir parler de moi alors que moi tout ce que je savais d'elle c'était ce qui était écris dans le dossier.

Encore une fois elle revint avec le fait que Luna m'avait ramasser à la petite cuillère et que je ne demandais jamais d'aide. Oui ça elle avait pas tort j'avais appris à m'organiser seul et ce depuis mon plus jeune âge. Quand elle me dit que son aide prenait effet immédiatement je fis un petit rire sarcastique. Elle croyait vraiment que j'allais accepter comme ça comme un gamin tranquille? Non mais! Avant même que je puisse ajouter quoique se soit elle me montra son dessin. Elle avait un magnifique talent de dois dire. Elle expliqua les trois éléments qu'elle avait noté sur moi. Je l'écoutai encore une fois les yeux allant de son dessin à elle. Quand elle me montra la rose et me parla de Julia je sentis une boule se former dans ma gorge. Mes lèvres étaient qu'un mince filet, mes yeux étaient planté dans les siens et je sentais mon coeur s'affoler. Comment osait-elle? Elle glissa la feuille vers moi et je ne lui jetai même pas un oeil. Je gardai les yeux rivés sur elle.

- Je ne sais pas ce que Luna vous a dit sur moi... D'abord que savez-vous sur ma vie? Que savez-vous de ma vie avec Julia? D'abord sachez que je ne me sens aucunement coupable mais simplement horriblement résigné devant la fatalité. Comment vous sentiriez-vous si une personne UNE fois dans votre vie vous faisait voir la lumière du Paradis? Comment réagiriez-vous quand vous êtes à quelques millimètres du paradis et que les enfers vous rappelle? Oui nos passé se ressemblent... mais vous n'êtes pas MOI.

Je me levai d'un bond de ma chaise soudain trop confiné dans cette chaise de cuir. Mon souffle s'accéléra et mon coeur cognait dans ma poitrine. Je pourrais lui dire de foutre le camp, qu'elle se fasse buter par son con d'ex mais je sais que je m'en voudrais toute ma vie si cela arrivait. Puis au vu de son passé ce serait con de ma part de faire un geste de violence.

- Je ne fait pas de sourire de façade comme vous dites j'ai appris à voir le beau en chaque chose. J'ai CHOISI de vivre ma vie seul et les raisons me concerne que moi. Pas Luna, pas mes collègues, pas mes amis PERSONNE et même pas vous mademoiselle Reese. dis-je en dardant mon regard sombre sur elle. Putin de merde!

J'avais dit ça un peu trop fort car je vis des têtes se lever dans la salle principale et lorgner vers mon bureau. Je poussai un soupir en fermant les yeux un moment. Me calmer, il fallait que je me calme. Rapidement j'allais fermer la porte pour éviter que des oreilles indiscrètes ne se perde dans ma conversation.

- Je sais comment gérer ma vie si c'est cela qui inquiète Luna et vous pourrez aller lui dire. Je ferais mon travil et ça s'arrête là. Pas de confidences, pas de "thérapies" juste mon boulot. Est-ce clair mademoiselle? dis-je durement

Pourquoi j'avais l'impression qu'elle ne lâcherais pas le morceau aussi facilement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kayla T. Reese
~ I love tattos! ~

Me voici : Kiss
Célébrité : Kat von D
Avec qui : Mon héros
Messages : 86
Date d'inscription : 21/03/2015
Age : 35
Localisation : Honolulu

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Ven 22 Jan - 2:17

- Tout ce que vous avez à savoir, c’est que JE SAIS ce que c’est ! Même si vous semblez en savoir plus sur moi que moi-même… je sais ce que c’est l’enfer ! Vous, n’avez perdu qu’une lueur quand moi j’ai perdu toute la lumière de ma vie ! Vous ne savez pas, ce que c’est de frôler la mort à chaque fois que votre aimé vous approche, et vous frappe ! Non, vous on vous l’a enlevé, moi on a voulu m’enlever MA VIE ! MON SOUFFLE DE VIE ! JE NE SUIS PAS VOUS ! MAIS VOUS , VOUS NE SAVEZ PAS UNE ONCE DE PAR QUOI JE SUIS PASSEE !!!

Pour qui se prenait-il, plus je lui parlais, plus la rage que j’avais tenté de faire taire revenait plus présente et plus mauvaise que jamais. Il osait me dire cela ? Il osait dire que je ne pouvais pas comprendre…

Quand il se leva j’en fis de même et je n’ai même pas baissé mon regard quand le sien lançait des éclairs… Les miens commençaient en lancer, et si je ne me contrôlais pas, j’allais lui mettre une sacrée migraine dans la figure ! Je savais que lui aussi il se contrôlait, car sinon il m’aurait mis à la porte ! Je n’allais pas lui laisser cette chance !


- Non… Personne en effet ! Alors vous savez quoi ? Gardez-là votre soi-disant résignation ou culpabilité ou je ne sais quoi vu au point où vous y tenez ! Et d’ailleurs vous savez quoi ? Ma protection vous pouvez vous la mettre là où je pense et profondément, Monsieur l’agent Sutton ! Oubliez jusqu’à même ma venue, et moi j’oublierais bien vite avoir eu la connerie de venir vous voir sous les conseils d’une petite conne centenaire qui se permet de juger les gens !

Je repris le dessin que j’avais fait et je l’ai déchiré sous son nez en plusieurs petits morceaux que je lui ai lancé à la figure. J’ai tourné les talons sans qu’il puisse me retenir et j’ai claqué la porte, des larmes de rage aux yeux. C’est la haine et la colère au cœur que je sortais des locaux du FBI. Ce con n’avait même pas cherché à savoir ce que j’avais connu, ce que j’avais subi à la mort de ma mère. Non y avait eu que lui et lui seul qui avait compté ! Juste son expérience et certainement pas la mienne. Non y avait que son petit chagrin et son petit train-train que j’avais tenté de chambouler pour son Bien. Quel petit merdeux de Con pensai-je ! Comment avais-je pu m’imaginer qu’il accepterait l’aide de la seule personne qui lui en avait proposé et qui était en mesure de le sauver de sa merde ? Quelle petite merdeuse de conne j’avais été. C’est dans une rage des plus sombres que je rentrais chez moi en taxi et que je fermais portes et volets et restait isolée dans mon coin pour finalement hurler de douleur et pleurer toutes mes larmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agent spécial du FBI
avatar
Jack Sutton
Agent spécial du FBI

Me voici :
Célébrité : Keanu Reeves
Avec qui :
Messages : 145
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 42

MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   Ven 22 Jan - 2:38

Sa réaction me fit écarquillé les yeux. Ah ben merde si je pensais qu'elle aurait acquiescer à ma demande j'étais un total idiot... Non la belle noire explosa carrément me jetant son venin au visage. Certes je n'avais pas eu ma vie détruite à coups de poings au point où j'avais peur pour ma vie. Mais n'empêche qu'avec mon métier je l'ai vu souvent de proche la mort. Elle était totalement en colère et je pense que un pas de plus et elle me flanquait la raclée de ma vie. Elle se leva en même temps que moi me faisant face et toujours en continuant de faire valoir son point.

Cependant quand elle refusa mon aide en me disant de me la carrer là ou le dos perds son nom je voulu protester mais elle prit le dessin le déchira et me le jeta à la figure et sortit simplement. J'allais la rattraper mais déjà elle était loin dans le couloir. Je me sentis mal tout à coup et les regards qui avaient suivi la jeune femme revint vers moi.

- QUOI?

- Ben dis donc Sutton, tu as réussi à avoir plus fort que toi.


Je ne dis rien et entrai dans mon bureau en claquant la porte. Sur le sol je vis les papiers et instinctivement je les ramassai et les posai sur mon bureau. J'avais agi en con, et je devais l'admettre oui j'avais besoin de me sortir de cette torpeur, de cette tornade de peine et de tristesse. Je laissai passé la journée avant de me décidé d'aller la voir et tenter de recoller les morceaux.



  - Everything got a price. -
- In our World... You can't just leave. -
EXCEPTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand un peu de protection s'impose (Kayla)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un peu de protection s'impose (Kayla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap
» Commande groupée feuilles de protection haute gamme pour couches lavables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::NCIS: Angels Scared::: :: BIENVENUE A HAWAII :: Les Locaux Gouvernementaux :: Antenne Hawaienne du FBI :: Bureaux-