Une histoire sur la base de NCIS changeant complètement du moule habituel...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directrice interim et agent de liaison du NCIS
avatar
Luana H. Kastian
Directrice interim et agent de liaison du NCIS

Me voici : Singing
Célébrité : Lauren Cohan
Messages : 599
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: [Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]   Sam 3 Jan - 16:24

Without you I will be...

ft. Alexander & Luna


« Restes... Je ne suis rien sans toi... »
Est-ce que c'est l'Enfer ? Me demandai-je en reprenant lentement conscience, réveillé par les hurlements éraillés de SHADOW qui ne semblait pas pouvoir aller plus loin... Ma mémoire me fait défaut, et j'ai particulièrement froid... Quand mes yeux s'ouvrent, le vent souffle en tempête et je suis dans la neige, proche d'une grosse tâche de sang dont la neige s'est imbibée... Je ne me rappelle de rien, je suis totalement dans le flou, et je suis incapable de dire ce qu'il s'est passé... Je sens un poids sur mes épaules, et quand mes yeux parviennent à se réhabituer à la lumière que l'odeur de sang me monte aux narines, et me donnant l'indication qu'il ne s'agissait pas du mien... Quant au poids qui est sur mes épaules, je commence à entendre une respiration très faible mais existantes... Je regarde sur le côté et je vois une main ensanglantée. Je ne peux pas empêcher un soubresaut, je comprends, quelqu'un m'a protégé de son corps contre quelque chose ou quelqu'un...

Ma mémoire fait son bonhomme de chemin et commence à se souvenir... Nous étions arrivés depuis un jour maintenant dans son petit chalet du Michigan. On avait vécu comme des princes, Alexander n'ayant rien oublié dans le détail... J'aimais sa présence, j'aimais me sentir près de lui et protégée, j'aimais sa façon de me regarder, comme si j'étais le centre du monde, et que plus rien n'a l'extérieur ne comptait... Plus il y a eu cette pénurie de bois. Alexander est parti en chercher tandis que moi je comptais aller chercher quelques affaires dans la voiture, notamment des victuailles pour encore une fois nous faire un repas d'empereurs !

Puis il y a eu cette présence, hostile, maléfique... Alexander qui me hurle de me plaquer au sol, puis le trou noir...

J'ai très mal à la tête quand soudain je réalise : la personne qui était sur moi et qui m'avait protégée, était Alexander... Je me suis mise à paniquer un court instant avant de doucement le faire basculer du côté gauche... c'est lui, l'énorme tâche de sang qui habillait la neige qui était d'un blanc immaculé ailleurs. Il était grièvement blessé à l'abdomen et respirait à peine... Pour ma part, je m'en sortais avec quelques égratignures et quelques brûlures. Je grelotte, mais rien n'était plus important désormais que la survie de mon prince vampire.

Je n'ai pas vraiment réfléchi à mon état de faiblesse, ni à mon corps glacé par un temps indéterminé restée dans la neige qui nous avait en partie recouverts. Je ne le secoue pas bien au contraire, il était déjà assez mal comme ça. D'un calme qui m'étonna venant de ma part, je me suis mordue le poignet, et j'ai laissé quelques gouttes couler le long de ses lèvres, jusqu'à ce que faiblement elles puissent rentrer... Ainsi il allait avoir suffisamment de conscience pour marcher vers le chalet qui était à peine à quelques mètres... Je savais que la première chose qu'il allait me demander était si j'allais bien... Bien peut-être pas, mais vivante oui... Alors j'ai fini par lui murmurer...


-Alexander, je vais bien grâce à toi... Mais écoutes moi... Il faut que tu restes conscient quelques instants... Je sais que tu as froid et que tu es mal en point... Mais... Je te demanderai qu'une chose, c'est d'essayer de t'accrocher à moi et d'essayer de marcher jusqu'au chalet... Il faut que je te soigne, mais en premier lieu, il faut que tu te réchauffes... Je t'en prie mon Prince... Il n'y en a pas pour longtemps...

Ainsi... J'espérais avoir une réponse. J'avais peur qu'il soit déjà trop loin pour revenir... Je priais pour que cela ne soit pas le cas... A peine ai-je fini de prononcer ces mots que j'entreprenais de passer son bras autour de mes épaules, et de courageusement me lever, tout en murmurant de temps en temps de tenir bon, et de ne pas mourir...

code by ORICYA.




Mes badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]   Jeu 29 Jan - 21:42

A priori, les vacances que j’avais obligé Luna à prendre seraient des meilleurs. Je n’avais pas pu l’emmener aussi loin du boulot que ce que j’aurais voulu, ce qui aurait été bien plus bénéfique pour elle car ça lui aurait permis de se faire vraiment plaisir et de faire abstraction du travail qu’elle avait encore de façon totale et complète. Selon moi elle travaillait bien trop, si bien qu’elle était épuisée et c’est pour cette raison que j’avais justement d’abord proposé mon chalet dans les Alpes mais quand elle m’avait dit qu’elle devait être joignable en cas d’urgence Daniel m’avait proposé de passer du temps dans mon chalet dans le Michigan et j’avais finalement accepté cette concession. Elle ne me faisait pas plaisir mais au moins j’avais déjà à moitié atteint mon objectif, c’était déjà bien non ?

Nous avions déjà passé une journée entière au chalet et jusqu’à aujourd’hui j’avais pris toutes les précautions nécessaires pour que nous ne soyons dérangés pour rien au monde. Tout se passait pour le monde et pour la première fois depuis bien longtemps j’étais véritablement heureux. J’ai comme l’impression que ces vacances me faisaient également du bien et j’avais l’impression d’avoir renoué avec mes racines, comme si j’étais revenu à un état de vie un peu plus « sauvage ». Quand il avait été question d’aller chercher du bois je m’étais donc proposé à la tâche sans aucune hésitation, et étais sorti presque aussitôt, après tout il serait regrettable que nous ayons froid simplement parce que nous n’avons plus de bois dans la cheminée pour faire du feu …

Seulement voilà, alors que j’étais parti depuis seulement une petite dizaine de minutes j’avais eu l’impression que nous n’étions plus seuls dans les environs et à partir de cet instant tous mes sens s’étaient mis en éveil alors que je me méfiais d’un éventuel danger même si personne ne savait réellement que nous étions ici, à ma connaissance en tout cas. Sauf que finalement, alors que je terminais de rassembler quelques buches entassées dans un hangar derrière le chalet, j’avais entendu que l’intrus était bien plus proche qu’il ne devrait l’être je m’étais totalement délaissé du bois, allant rejoindre Luna juste à temps pour voir qu’un inconnu se tenait à quelques mètres à peine d’elle, alors qu’elle ne l’avait pas vu arriver. Et celui-ci ne se tourna même pas vers moi quand il pointa une arme sur ma protégée. Je ne savais pas qui il était, ou plutôt quel genre de créature il était, mais je reconnaissais parfaitement ce qu’il tenait de la main droite et c’était mauvais signe, très mauvais signe. J’avais crié à Luna de se plaquer à terre, c’était sa seule chance de survie, mais elle n’avait apparemment pas compris immédiatement le danger et en quelques millièmes de secondes je me retrouvais devant elle, juste avant que le projectile ne l’aurait atteint.

Quand j’ouvrais les yeux, je ne fus pas capable de les garder ouverts, rongé par une souffrance sans nom, que je n’avais encore jamais senti dans le passé. Tout ce que je savais c’est qu’il y avait une chose qui m’avait réveillé, un liquide chaud sur mes lèvres. Et pour l’avoir goûté à plusieurs reprises j’avais distinctement reconnu le sang de Luna. Ce qui signifiait qu’elle allait bien mais alors que je voulais parler, ou ne serait-ce que bouger, la douleur me paralysait de la tête aux pieds, m’empêchant même de réfléchir posément. J’entendis sa voix mais ce qui était étrange c’est que j’avais l’impression qu’elle était bien trop lointaine, comme s’il s’agissait uniquement d’un écho très faible. Or elle semblait être là, à mes côtés, pourquoi me sentais-je si faible ? Qui était donc cet intrus ? Tant de questions qui occupaient mon esprit et qui semblaient ne faire qu’aggraver un mal de tête que je commençais à peine à ressentir, ou plutôt à remarquer.

J’avais cru comprendre qu’elle voulait que je me lève, que je marche jusqu’au chalet et pendant un instant alors que j’aurais déjà voulu être assis sur un des nombreux fauteuils en sa compagnie, je constatais que mes membres semblaient être engourdis, comme si ça faisait plusieurs heures déjà que nous étions dans la neige alors qu’en réalité j’avais l’impression que tout ça ne s’était produit il y a dix secondes à peine. Mais qu’est ce que c’était que cette histoire ? Je sentais pourtant le bras de Luna autour de moi, je n’étais pas habitué à être faible et pourtant lorsque je suivis son mouvement il me fallut toute la volonté que je possédais pour ne pas laisser échapper un cri de douleur incommensurable. Alors j’avais enchaîné les pas, un par un, comme si chacun me prenait une éternité, je n’aimais déjà pas marcher à vitesse humaine mais alors affaibli c’était encore pire. Quand finalement nous étions arrivés au chalet j’avais tenté d’ouvrir les yeux à nouveau mais j’eus immédiatement l’impression que la lumière blanche due au soleil se reflétant sur la neige était la pire chose au monde et je demandais donc d’une voix tremblante à Luna :

Peux tu fermer les volets s’il te plaît ? Et encore là, alors que je comprenais à peine la gravité de la situation, je m’étais encore de voir que ma voix était aussi faible.
Revenir en haut Aller en bas
Directrice interim et agent de liaison du NCIS
avatar
Luana H. Kastian
Directrice interim et agent de liaison du NCIS

Me voici : Singing
Célébrité : Lauren Cohan
Messages : 599
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 35
Localisation : Washington

MessageSujet: Re: [Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]   Ven 30 Jan - 10:44


-Mais... Alexander... Il fait presque nuit... Ferme tes yeux, et laisses toi guider...

Une fois cela fait, avec les forces qui me restaient, je l'ai assis dans le lit d'appoint que nous étions faits près de la cheminée en pierres apparentes qui était entre nous magnifique. Comme j'ai pu j'ai enlevé les chaussures et surtout son haut qui était trempé, sa chemise et sa veste, en lui murmurant souvent de tenir bon, qu'il fallait qu'il se concentre, que bientôt le cauchemar serait terminé. Je l'ai doucement allongée, tout en sachant que chaque manipulation était pour lui une torture. Et il devait s'en douter, j'en étais désolée. Je l'ai couvert de plusieurs couvertures, et choses qui pouvaient le réchauffer, ainsi que réactiver le feu

Même si la nuit était en train de tomber, j'ai fini par fermer les volets qui étaient à l'intérieur, je me suis par la suite précipitée vers Alexander et j'ai essayé d'arrêter la blessure qui saignait encore un peu. Une fois fait, je me suis absentée quelques secondes pour aller chercher le kit de secours, et regarder si le portable captait: rien pas le moindre réseau. D'autre part, Impossible d'aller où que ce soit, les pneus de SHADOW étaient pris dans la glace, mais en rien naturelle, bien trop épaisse... Il pestait et il rageait comme pas possible tandis que je prenais le nécessaire pour le soigner... J'ai pris une des thermos cachée dans la voiture, et je l'ai descendue d'une traite. Je me sentais mieux, et désormais j'étais apte à m'occuper correctement du jeune vampire...

SHADOW m'annonça qu'une tempête de neige arrivait et qu'il allait falloir que je fasse aussi le plein de bois... Je lui ai répondu que je m'en occuperai dès qu'Alexander sera stabilisé.

J'ai finalement pris toutes les thermos et réserves de poches de sang disponibles, dissimulées dans l'habitacle... Et je suis repartie  dans le chalet... Je sentais sa douleur, je sentais ce qu'il vivait, et ça me mortifiait le coeur... La première chose que j'ai faite, alors qu'il semblait sombrer, ce fut de lui faire boire une des poches, même si c'était du sang en boîte, il devait boire, et dans mes paroles, je tentais de lui faire bien comprendre... Une fois la poche de sang vide, j'ai nettoyé ses lèvres, et la plaie qui avait arrêté de saigner... Je l'ai doucement désinfecté et apposé un pansement avant d'y mettre un bandage pour essayer que cela bouge le moins possible... Je m'en occupais comme une infirmière, comme si j'avais toujours fait ça, mes gestes étaient précis et rapides, il n'y avait pas un geste en trop ou inutile, en moi-même je me surprenais d'une telle dextérité.

Il semblait plus stable qu'une quinzaine de minutes avant. Je ne savais pas si je devais m'en réjouir ou pas. Je le voyais bien qu'il oscillait entre conscience et inconscience, mais je savais également que le cauchemar ne se terminait pas... SHADOW réussit à me donner ses fonctions vitales, et la chose qui me surprit le plus, c'était qu'il y avait un très léger rythme cardiaque, ce qui était impossible. Le choc thermique avait du réactiver son cœur pour quelques temps...

Tandis que j'épongeais son visage perlant de sueurs, je lui murmurai des mots doux, des paroles encourageantes et réconfortantes, et je déposais des petits baisers légers de-ci de-là... SHADOW brisa ce moment sans vraiment le vouloir réellement, en m'informant que la tempête de neige arrivait plus vite que ses calculs, et que si je devais récupérer du bois, c'était maintenant...

Je sentais qu'Alexander ne voulait pas que j'y aille, vu ce qu'il s'était passé... Mais pour le rassurer,  je lui ai demandé de compter jusqu'à 10, et qu'à dix je serais là... Quand il commença à compter, j'étais déjà en train de faire des allers-retours entre le hangar et le chalet... A dix bien tassé, je lui ai pris sa main en lui disant que j'étais là.

Les heures passaient, la tempête s'était levé d'un coup... Le chalet était solide et bien isolé. Mais l'état d'Alexander ne semblait pas vouloir s'arranger... Malgré que la blessure soit nette et sans infection, la fièvre était montée, et je faisais des allers et venues entre l'évier et la chambre sans arrêt... Tantôt gelé, tantôt brûlant, Alexander semblait se battre contre ses démons intérieurs, car du point de vue médical, il n'y avait rien qui expliquait la fièvre... Il tremblait parfois, et cela me faisait très peur. Alexander était quelqu'un de solide, il avait vécu tant de malheurs, avait souffert tant de fois, moralement et physiquement, que je n'avais jamais pu penser que ses propres cauchemars puissent le mettre dans un tel état... Je me suis allongée près de lui, presque nue, me plaquant contre lui pour le réchauffer, passant mon bras sur son buste et caressant la peau sous mes doigts...


-Je suis là mon tendre amour... Tu vas guérir, je t'aime... Tu peux vaincre... N'abandonnes pas... M'abandonnes pas... Tu es tout ce que j'ai de plus précieux...



Mes badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ncis-angelscared.superforum.fr
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Michigan] ~ Without you I will be so far away from home ~ [PV Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Meurtre dans le Michigan.
» Robert C STEINEN du Michigan
» Pad high trek
» pas le moral
» Haute Fidélité et Home cinema

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::NCIS: Angels Scared::: :: Salle des archives :: Archives-