Une histoire sur la base de NCIS changeant complètement du moule habituel...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Civil] Masaki Yamasaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: [Civil] Masaki Yamasaki    Lun 20 Oct - 15:42


Masaki Yamasaki

   

   
© Codage par BLAKE.

   Salut mes nouveaux copains ! Comment allez-vous ? Hm, pas très bavard tout ça. Enfin, moi je suis Masaki mais mes amis m'appelle Masa'. Je suis né(e) le 4 Juillet et pour ceux qui ont compté, c'est-à-dire personne, j'ai 27 ans. Pour les intéressés, je suis Chirurgien renommé mondial Cardiaque et pour les encore plus intéressés je suis célibataire.
   

CARACTERE.
Comment ça va dans la tête ?

   
Masaki est un jeune homme qui aime quand tout est parfait. Il n'aime pas le travail inachevé ou abandonné. Quand quelques choses ne va pas il le recommence jusqu'à que ce soit parfait. Peut-être sa fierté masculine? Mais que voulez-vous? Il est ainsi... D'une nature très calme, Masaki  ne s'énerve pas facilement. Une lampe cassée? Il gardera son sang-froid dans toutes les situations. Bien évidemment, je ne peux pas certifier à 100% qu'il ne s'énervera jamais. Il peut avoir ces jours, ces humeurs où tout va mal. C'est ce qu'il le rend aussi humain non? Cependant, il sait garder jusqu'à un certain moment son sang-froid. Il ne va pas répliquer à une provocation si facilement. Il préféra passer son chemin plutôt que se battre, par contre si on va insulter sa fierté masculine, l’insulter de lâche par exemple, il se retournera et montrera à la personne qui aura osé dire cela, qu'il est loin d'être un lâche... Pas très bavard, il ne va pas faire la conversation facilement. Il faut dire qu'il n'est pas habitué à discuter avec quelqu'un si c'est hors de son travail. Il se met volontairement à l'écart de la civilisation, en effet vous aurez plus de chance de le croiser dans des lieux pas très fréquentés. Masaki a un faible pour les canins. Il a d'ailleurs un chien nommé Naru (Le "r" et prononcer "l" et le "u" en "ou" donc ça fait "Nalou" ^^ ) chez lui. C'est un husky noir et blanc aux yeux bleu. Il aime énormément faire du sport et en fait chaque matin, avant d'aller au travail. Au risque de surprendre beaucoup d'entre nous, Masaki aime se balader nu chez lui. C'est son petit pêché mignon... Il est très doué en cuisine, il est très doué en sport évidemment mais également dans les arts à martiaux. Notre jeune Masaki sait aussi jouer plusieurs instruments de musique, tel que: la guitare, le piano, le violon. Mais ne parlons pas que des bonnes manières parlons aussi des petites choses qu'il fait et qui ne sont pas très bien. Tout d'abord sa santé, en effet notre japonais fume des cigarettes. Il sait qu'il doit arrêter comme nombreux d'entre nous... Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Le soir, cela lui arrive de boire un verre de vin dans son salon avec une bonne cigarette. Maintenant, pour le reste je vous laisse le découvrir, tout vous dévoiler ne serait pas marrant.
   

HISTOIRE.
Parles, je t'écouterai mon petit canard.

   

Masaki est né dans la grande ville de Tokyo au Japon. Il est le fils de Keiko Yamasaski et de Saitô Yamasaki. Masaki n'a pas de sœur ni de frère, du moins pas à sa connaissance. Saitô le père de Masaki travaille dans le domaine de la musique et du chant et veut voir son seul fils unique suivre le même chemin que lui. C'est pour cela qu'il mit Masaki dès l'âge de quatre ans au piano ainsi qu'à plusieurs instruments de musique. Il le fit travail dur, malgré son jeune âge. Saitô n'inscrit pas son fils à l'école, il paya un professeur particulier pour lui faire classe à la maison. La journée il devait travailler sur ces études, son père exigea à son professeur de lui apprendre plusieurs langues. Sa langue natal le japonais, le chinois, le coréen, le français et l'anglais. Malgré, les avertissements du professeur de Masaki disant qu'avec toutes ces études plus les études de musique, Masaki sera trop surmener et n'aura plus de temps pour lui. Mais cela était le dernier souci de Saitô. Il voulait à tout prix que son fils soit bon dans les domaines qu'il jugeait nécessaire pour sa future carrière de musique.

Les parents de Masaki menaient une belle vie, ils avaient une grande maison et pouvaient se payer ce qu'il voulait. Mais cet argent passait beaucoup pour les études de leur fils unique, Masaki avait rarement des cadeaux pour son anniversaire ou pour les fêtes de fin d'année. Saitô jugeait que pour avoir des cadeaux il devait les mériter. En maîtrisant bien les études qu'il lui faisait faire, lors d'une croisière en bateau Masaki tomba par-dessus bord à l'âge de ses 10 ans. Heureusement pour lui, les adultes ont très vite réagit et le ramena à bord. Depuis ce jour, Masaki n'est pas confiant sur l'eau. Quand le jeune japonais fut adolescent il voulu jouer de la musique autre que du classique. Mais son père ne l’autorisa pas, voulant absolument qu'il continue de jouer la musique qu'il voulait. Un jour, alors que ses parents étaient sortis en amoureux, Masaki était resté à la maison pour faire ses devoirs, quand il termina il alla dans le grand salon pour s'approcher du piano. Il s'assit doucement, posa ses doigts sur les touches puis commença à jouer un air très entrainant, totalement différent du genre de musique que son père voulait qu'il joue. Le sourire aux lèvres, Masaki prenait pour la première fois du plaisir à jouer un air de musique sur le piano. Cependant, ce fut de très courte durée. En effet, les parents rentrèrent plus tôt que prévu et Saitô surprit son fils à jouer de la musique autre que ce qu'il voulait. Le père de Masaki, furieux, s’approcha de son fils il l’attrapa par le bras et le leva de force du piano. Il le réprimanda après lui avoir donné une violente gifle sur le visage. Masaki, la tête légèrement sur le coté sa main droite sur sa joue rouge, ne défia pas son père, restant silencieux.

Ce soir là, Masaki dut rester dans sa chambre à réviser une tonne de devoirs, que son père lui avait ordonnés de faire comme punition ne l’autorisant pas de dîner tant qu’il n’aurait pas fini. Cependant, Keiko ne pouvait pas laisser son fils sans manger. Keiko attendit que son mari s’endorme pour monter une assiette de sushi avec des baguettes dans la chambre de son fils. Quand elle rentra elle put découvrir que son fils s’était endormi sur ses livres d’étude. Doucement elle posa l’assiette sur le bureau lui caressant tendrement le dos. Elle l’embrassa doucement le front afin de le tirer de son sommeil. Doucement Masaki redressa son visage, il regarda le visage de sa mère qui lui fit un doux sourire: « Mange mon cœur. Et va te coucher. » « Mais… Je dois finir ce que j’ai à étudier avant demain. » « Je discuterais avec ton père pour ça. Repose-toi mon ange. » Dit-elle en l’embrassant à nouveau sur le front, avant de quitter la chambre. Masaki mangea les sushi puis quand il termina il alla se coucher.

Les années passèrent, Masaki fêta ses 18 ans. Son père était toujours aussi strict sur ces études mais le laissa un peu plus libre. En effet, c’est à ce moment là qu’il put enfin sortir de la maison sans ses parents. Il fit quelques rencontres et participa à quelques soirées entre jeunes. C’est lors de ces soirées qu’il découvrit la cigarette, ou encore les premiers flirts. C’est aussi dans ces soirées là qu’il découvrit qu’il était attiré par les hommes. Ce fut aussi dans cette période qu’il découvrit enfin ce qu’il voulait faire de sa vie. Il voulait devenir médecin, pour sauver des vies, cependant il savait que sa n’allait pas plaire à son père. En effet, Saitô voulait qu’il face une carrière dans la musique. Vous allez me dire qu’il est majeur et qu’il peut faire ce qu’il veut. Mais cela ne s’implique pas à un japonais qui as le sens de la famille. Pour lui Saitô est le plus âgé de la famille, et il ne doit pas lui désobéir malgré son âge.

Masaki tenta de faire entendre à son père qu’il ne voulait pas faire une carrière dans la musique. Mais qu’il voulait devenir médecin. Cela déplut énormément à Saitô qui prit ça pour un déshonneur. Depuis que Masaki lui fit part de ce qu’il voulait faire, Saitô ne fut plus jamais le même avec son fils. Il l’ignora totalement, ne le traitant plus comme un fils. Il le laissa tout de même commencer ses études dans la médecine. Un jour, alors que Saitô rentra du travail il découvrit son fils sur un banc accompagné d’un homme. Les trouvant bien trop proche, il s’approcha d’eux les surprenant en train de se voler un baiser. Quand Masaki ouvrit les yeux, il put voir avec terreur son père, il se leva d’un coup pour le regarder: « Papa ! Attend je peux tout t’expliquer… ». Mais son père ne voulut rien entendre, il se tourna et rentra chez lui sans un mot. Paniqué, Masaki quitta son amant pour rentrer chez lui à pied. Une fois arrivé chez lui, il découvrit toutes ces affaires devant la porte de la maison dans une valise. Masaki fronça les sourcils, il rentra à l’intérieur pour découvrir ses parents devant l’entrée en train de l’attendre. Saitô mit à la porte son fils. La découverte qu’il avait faite sur Masaki était de trop, et n‘acceptait pas que son fils soit attiré par les hommes. Masaki eut mal au cœur de se faire mettre à la porte pour ces raisons. Sa mère était contre cette décision, mais Saitô était le père de famille est c‘était lui qui décidait. Masaki dut alors quitter la maison le cœur lourd.

Il habita quelques mois chez un ami le temps de trouver un travail pour se prendre un studio. Il continua ces études de médecine pour finir par rentrer dans un hôpital de Tokyo pour commencer son internat… Les années passèrent et Masaki grimpa dans sa carrière de médecin pour enfin devenir titulaire en cardiologie. Il fallait dire qu’il était l’un des plus doués à l’hôpital de Tokyo, mais il avait une réputation qui le poursuivait. En effet, il ne souriait jamais, et autres petites choses que vous découvrirez par vous-même. Je ne vais pas tout vous dire sur lui ce ne serait plus drôle. (XD) Cependant sachez que dans son hôpital on le surnommait l’ange de la mort. Non pas car il perdait tout ses patients, rassurez vous, tout simplement car il avait un comportement assez froid envers les autres. Même avec les patients il pouvait parfois se montrer assez ferme et trop direct.

Masaki avait désormais 27 ans, et tout marchait bien pour lui pour sa carrière de médecine. Mais il lui manqué le plus important... Son bonheur sera t-il un jour complet?

   

DERRIERE L'ECRAN.
Maintenant que je te connais, je veux plus te connaitre.

   C'est quoi ton p'tit nom ? Akina
   Ton âge ? 22 ans 23 dans 9 jours //SORT//
   Ton avis sur le fofo' ? Cool =)
   Code du règlement, ou pas ? Ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Civil] Masaki Yamasaki    Lun 20 Oct - 17:25

Voilà une fiche parfaitement construite. Je te valide par conséquent; Bienvenue Yamakasi-san !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Civil] Masaki Yamasaki    Lun 20 Oct - 17:26

Merci bien =)
Je suis en humain, je ne sais plus si je l'es préciser ou pas :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Civil] Masaki Yamasaki    Lun 20 Oct - 17:29

Bienvenue Smile

Comme Ziva t'as validé, je t'ai donné ta couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Civil] Masaki Yamasaki    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Civil] Masaki Yamasaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» baptème civil
» Mariage Civil?
» 2B - Haute Corse - L'état civil est en ligne
» Service central d'état civil à Nantes
» La prison et les trans (après le changement d'état civil)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:::NCIS: Angels Scared::: :: Salle des archives :: Archives-